Cameroun - Scandale autour de Survie Cameroun: Penda Ekoka et son équipe publient un volumineux document qui accable Maurice Kamto et le MRC

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 15-Jun-2021 - 12h41   40753                      
154
Christian Penda Ekoka archives
Ce document de 49 pages retrace l’historique de la création de cette opération, source du différend entre Maurice Kamto et son allié, Christian Penda Ekoka.

Christian Penda Ekoka est déterminé à laver son honneur au sujet du scandale ayant émaillé la gestion de Survie Cameroun Survival Initiative (SCSI). Cette opération de collecte de fonds pour la lutte contre le COVID-19, avait été lancée en avril 2020 par l’opposant Maurice Kamto. Mais au bout, un écart de 300 000 euros (215,6 millions de FCFA) a été constaté entre les sommes annoncées et les montants collectés.

Non convaincu par l’explication du bug informatique, avancée par un consortium d’auditeurs désigné par M. Kamto, M. Penda Ekoka n’a pas manqué d’exprimer publiquement son scepticisme.

Pour bien se faire comprendre, le président du mouvement Agir Act et son équipe viennent de commettre un rapport de 49 pages intitulé ‘‘SCSI chronologie des faits’’, qui retrace toutes les étapes du projet, de la création au scandale.

Le volumineux document dans lequel on retrouve des fac-similés de lettres, tableaux et autres conversations privées,  accable le MRC, notamment Henri Djoko, président de sa fédération en Europe.

Le rapport pointe aussi la responsabilité directe de Maurice Kamto, l’initiateur du projet. Extrait: «Dans une conversation entre l’initiateur et le président du comité de gestion en toute confiance (on était encore dans ce registre-là) pour expliquer et comprendre la note de synthèse, que contrairement à une affirmation postérieure, l’initiateur n’a pas découvert dans les réseaux sociaux, celui-ci fera la réflexion suivante: ‘‘… Si on écrit cela ! nous sommes morts …’’ On comprend aisément qu’à défaut de faire changer ce qui est écrit par un expert-comptable, le choix est vite fait et tous les moyens sont bons : Dénigrement d’un audit, déclaration mensongère au sujet d‘une note de synthèse, de la non-accessibilité du MRC aux sous comptes jusqu’au montage d’un fake consortium pour mener un audit défiant l’orthodoxie en la matière et produisant un rapport non signé, dans une langue étrangère aux prétendus auditeurs…. Organiser tout ce qu’il faut pour sauver les soldats MRC de la mort et au diable les alliances».

Ci-dessous, l’intégralité du rapport:

 

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique