Cameroun – Titres identitaires: Le Cameroun a produit 243 565 passeports biométriques en 12 mois

Par Mathieu TCHITCHOUA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 08-Aug-2022 - 16h33   3696                      
0
Passeports camerounais CRTV
Le Centre national de production des passeports a réalisé cette performance entre le 1er juillet 2021 et le 1er juillet 2022.

Un an après sa mise en service le 1er juillet 2021, le Centre national de production des passeports, un appendice de la Délégation Générale à la Sureté Nationale (DGSN), a déjà produit 243 565 passeports biométriques à la date du 1er juillet 2022. L’information relayée par la Cameroon Radio Television (CRTV) sur son compte Twitter ce lundi 8 août 2022, fait état d’une évaluation de l’activité de cette structure en 12 mois.

Le media à capitaux publics renseigne par ailleurs que grâce à son nouveau système d’établissement des passeports, 39 227 passeports ont été expédiés vers les représentations diplomatiques du Cameroun à l'étranger.

La DGSN et son partenaire allemand Augentic ont réussi à réduire les tracasseries autour de l’établissement du passeport au Cameroun, à simplifier les procédures et surtout à sécuriser les recettes générées par cette activité. Ceci en mettant sur pied une plateforme de pré-enrôlement via un portail crée à cet effet, puis à finaliser la procédure en présentiel au Centre national de production des passeports, sans avoir à faire un paiement physique à aucune étape.

Au terme de la procédure d’enrôlement, l’usager est servi et peut retirer son document au bout de 48 heures. Une véritable révolution car, l’établissement de ce titre identitaire était jadis une véritable gageure entre composition du dossier jusqu’à la production finale, sur un parcours jalonné de poches de corruption entretenues par des agents de la police. Aujourd’hui, ça n’est plus qu’un lointain souvenir.

Il faut rappeler que le Centre national de production des passeports avait été inauguré le 26 août 2021 par le ministre d’Etat, secrétaire général à la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh.

Auteur:
Mathieu TCHITCHOUA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique