Cameroun/Tchad - Lutte contre Boko Haram: La femme de l’ancien président tchadien Hissène Habré déclare que la France a voulu monnayer son aide au Cameroun

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 27-Apr-2021 - 13h26   57297                      
21
Fatime Raymonde Habré, épouse d'Hissène Habré capture d'écran
Dans l’interview qu’elle vient d’accorder à un portail web sénégalais, Fatime Raymonde Habré tente de démontrer que la France a conclu avec le Tchad un accord qui permet à ce pays d’avoir la mainmise dans la zone du lac Tchad au plan militaire.

Invitée hier 26 avril 2021 du programme télévisé«Autour du micro» diffusé sur le portail web sénégalais dakarmatin.com, l’ancienne première dame tchadienne, Fatime Raymonde Habré, a évoqué les relations entre la France et le Tchad. Elle a notamment tenté de démontrer l’alliance militaire des deux pays dans la zone du Lac Tchad. L’épouse de l’ancien dictateur Hissène Habré a illustré son argumentaire en prenant exemple sur la guerre que le Cameroun mène contre la secte terroriste Boko Haram.

Elle s’est demandée «pourquoi on ne veut que garder Idriss Déby ?» avant de conter une histoire qui se serait passée entre le  haut commandement militaire du Cameroun et les responsables de l’opération militaire française Barkhane. «C’est-à-dire que le Cameroun a une  frontière avec le Nigeria où il y a Boko Haram. Et Boko Haram fait des infiltrations au Cameroun, prend les gens par surprise et les massacrent. Les Camerounais et leurs Etats-majors se sont levés et ont déployé beaucoup de moyens. Ils sont arrivés et ont dit: «comme l’Opération Barkhane est sur la frontière, on vous sollicite pour des images satellitaires pour pouvoir voir les gars de Boko Haram et pour que nous aussi on fasse nos plans pour les éliminer. Maintenant les Français disent quoi ? Ils répondent à l’état-major camerounais: Ok mais c’est 50 000 Euros l’heure. Ils disent: «mais attendez ! On ne lutte pas ensemble contre le terrorisme ? Comment ça se fait ? Comment on peut faire ça ? Et donc, finalement, ils disent: «non non non, de toute façon, vous n’y arriverez pas, laissez passer l’armée tchadienne. Les Camerounais disent: «non, on n’a pas envie de voir une armée tchadienne chez nous. On ne veut pas ! Nous sommes capables de défendre notre pays ! Et ils disent «non». Si c’est ça vous casquez !» Les images satellitaires vous les payez aujourd’hui et demain ça change donc vous comprenez…Les déplacements…» C’était donc une façon de dire: «on ne vous aidera pas pour ça. Donc, laissez passer Idriss Déby», conclut-elle, ajoutant que les autorités  camerounaises se sont résolues à laisser passer Idriss Deby sur leur territoire pour aller attaquer au Nigeria les combattants de Boko Haram.

Madame Habré croit savoir que le Cameroun a rémunéré son voisin pour son intervention. «Maintenant, ce que l’on ne dit pas, le Cameroun a amené un chèque à Idriss Deby. Le ministre des finances du Cameroun est arrivé au Tchad et y a donné un chèque», assure la femme d’Hissène Habré.     

Ci-dessous la vidéo dans laquelle intervient  Fatime Raymonde Habré (Ses propos sur le Cameroun durent de  42 minutes 30 à 44 minutes 30.)

 
Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique