Le Sénégal devient membre de l’Organisation des producteurs de pétrole africains

Par AA/ Dakar/ Alioune Ndiaye | AA
DAKAR - 05-Nov-2022 - 16h09   1627                      
0
Le pays pourra bénéficier des supports et expériences des autres pays membres de l’organisation dans la perspective de l’exploitation de son pétrole dont les premiers barils sont attendus pour 2023

Le Sénégal a intégré vendredi l’Organisation des producteurs de pétrole africains (Appo) en tant que membre, à l’occasion de la 43ème session du conseil des ministres de cette organisation qui s’est tenue dans la capitale angolaise Luanda, a indiqué le ministère sénégalais du Pétrole et des Énergies.

Le Sénégal devient le 18ème membre de l’organisation africaine créée en janvier 1987 à Lagos (Nigeria). L’Appo a pour mission de promouvoir la coopération entre les pays membres et autres institutions internationales dans le domaine des hydrocarbures et d’encourager une collaboration fructueuse ainsi que des partenariats.

« Le Conseil des ministres de l’Organisation des producteurs de pétrole africains a approuvé officiellement ce vendredi 4 novembre 2022 à Luanda (Angola), lors de sa 43ème session, en présence de Mme Aïssatou Sophie Gladima, ministre sénégalaise du Pétrole et des Énergies, l’adhésion du Sénégal au sein de ladite organisation », indique un communiqué du ministère sénégalais du Pétrole et des Énergies, publié à cet effet.

Dans son communiqué, le ministère précise que l’adhésion fait suite à « deux ans de participation et de suivi de notre pays comme observateur » combinée à une requête d’adhésion en tant que membre introduite le 18 octobre par le gouvernement sénégalais.

« En adhérant à cette organisation panafricaine dans le secteur des hydrocarbures, le Sénégal pourra bénéficier davantage des supports et expériences des autres pays membres de l’organisation. Il sera également membre fondateur de la Banque des énergies en Afrique, créée et lancée officiellement au cours de cette 43ème session du Conseil des Ministres », a ainsi souligné le ministère sénégalais du Pétrole et des Énergies, dégageant des perspectives heureuses pour l’exploitation future des ressources du pays en hydrocarbures.

« Notre pays va élargir son champ d’action et maximiser ses opportunités dans le secteur pour mieux défendre ses intérêts, dans la perspective de l’exploitation prochaine du gaz et du pétrole », ajoute le communiqué.

D’importantes réserves pétrolières et gazières estimées respectivement à 3 milliards de barils et 450 milliards de mètres cubes, ont été en effet découvertes au Sénégal. Le démarrage de la production pour les deux ressources est attendu pour 2023.

AA/ Dakar/ Alioune Ndiaye





Dans la même Rubrique