Medvedev: La défaite de la Russie en Ukraine pourrait conduire à une guerre nucléaire

Par AA / Moscou / Elena Teslova | AA
MOSCOU - 19-Jan-2023 - 13h58   6540                      
32
Dmitri Medvedev AA Images
L'ancien président russe affirme que "la défaite d'une puissance nucléaire dans une guerre conventionnelle peut provoquer le déclenchement d'une guerre nucléaire"

Dmitri Medvedev, vice-président du Conseil de sécurité russe, a évoqué, jeudi, le risque de déclenchement d'une guerre nucléaire en cas de défaite de la Russie dans sa guerre contre l'Ukraine.

Commentant la prochaine réunion des responsables occidentaux et ukrainiens, qui se tiendra à la base militaire de Rammstein en Allemagne, l'ancien président russe a déclaré s'attendre à ce qu'ils discutent de nouvelles livraisons d'armes lourdes et de dispositifs de combat.

"Et cela juste après le forum de Davos, où des partis politiques sous-développés ont rabâché tel un mantra : "Pour obtenir la paix, la Russie doit perdre"", a-t-il écrit sur Telegram.

Il a ajouté que personne n'a pensé à tirer une "conclusion élémentaire" à savoir que "la défaite d'une puissance nucléaire dans une guerre conventionnelle peut provoquer le déclenchement d'une guerre nucléaire."

"Les puissances nucléaires n'ont pas perdu les conflits majeurs dont dépend leur destin. Et cela devrait être évident pour tout le monde", a-t-il déclaré.

En décembre dernier, le président Vladimir Poutine a déclaré que la doctrine militaire russe n'autorisait que l'utilisation défensive des armes nucléaires, en réponse à une attaque extérieure.

Medvedev, connu pour ses déclarations tonitruantes et belliqueuses, avait auparavant affirmé que Moscou pourrait recourir aux armes nucléaires pour se défendre.

Les dernières déclarations de Dmitri Medvedev interviennent un jour après que Vladimir Poutine, lors de la visite d'une usine de production de systèmes de défense antiaérienne à Saint-Pétersbourg, a déclaré que son pays sortirait vainqueur de la guerre en Ukraine grâce à son puissant complexe militaro-industriel, affirmant que l'industrie de la défense fabrique autant de missiles que le reste du monde réuni.

AA / Moscou / Elena Teslova

. .

Medvedev says Russia's defeat in Ukraine may lead to nuclear war

Former Russian president says 'defeat of nuclear power in conventional war may provoke outbreak of nuclear war'

MOSCOW (AA) - Dmitry Medvedev, the deputy head of the Russian Security Council, on Thursday warned of a nuclear war in the event of Russia's defeat in its war on Ukraine.

Commenting on the forthcoming meeting of Western and Ukrainian officials at the Rammstein military base in Germany, Medvedev, a former Russian president, said he expects they will discuss new deliveries of heavy weapons and strike systems.

"And this is right after the forum in Davos, where underdeveloped political party-goers repeated like a mantra: "To achieve peace, Russia must lose," he wrote on Telegram.

He added that no one thought about drawing an "elementary conclusion" that "the defeat of a nuclear power in a conventional war may provoke the outbreak of a nuclear war."

"The nuclear powers have not lost major conflicts on which their fate depends. And this should be obvious to anyone," he said.

Last December, President Vladimir Putin said Russia's military doctrine only allows defensive use of nuclear weapons, in response to an external attack.

Earlier, Medvedev, known for making loud and bellicose public statements, had asserted that Moscow could use nuclear weapons to defend itself.

Medvedev's latest remarks come a day after Putin, on a visit to a facility in Saint Petersburg that makes air defense systems, said his country would win in Ukraine because of its powerful military-industrial complex, claiming that the defense industry manufactures the same number of missiles as the rest of the world combined.

 

Elena Teslova/AA





Dans la même Rubrique