Santé - Pandémie: En un an, le COVID-19 a fait 1,9 million de morts dans le monde !

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 11-Jan-2021 - 08h00   7899                      
5
Un médecin effectue un prélèvement sur une femme pour un test au Covid-19, le 13 mai 2020 à Johannesburg, en Afrique AFP/Archives/Michele Spatari
Ce 11 janvier 2021 marque le premier anniversaire du premier cas déclaré de décès des suites du nouveau Coronavirus.

C’était le 11 janvier 2020. Les autorités chinoises annonçaient le premier décès dû au COVID-19 dans la ville de Wuhan, considérée comme le premier foyer de la pandémie. Quelques jours plus tard, cette ville était placée en quarantaine.

Mais le mal était déjà fait, puisque le virus allait très rapidement se répandre dans le monde avec d’énormes conséquences sur la vie humaine et l’activité économique. Depuis, l’humanité vit au rythme du confinement, couvre-feu et autres fermetures des frontières.   

En un an, indique l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) plus de 1,9 million de personnes sont mortes à travers la planète des suites du nouveau Coronavirus. Plus de 90,2 millions de personnes ont contracté le virus et environ 50 000 en ont été guéries.

Avec environ 350 000 morts sur plus de 22, 4 millions de cas, les Etats-Unis d’Amérique sont le pays le plus affecté de la planète. Le virus fait aussi des ravages en Amérique du Sud, notamment au Brésil où l’on dénombre plus de 200 000 morts.

L’Europe n’est pas épargnée. Là-bas, le Royaume Uni, la France, la Turquie et l’Italie sont les plus touchés. La situation est assez préoccupante au Royaume Uni depuis plusieurs semaines, en raison de la découverte d’une variante du virus qui serait plus contagieuse.

En Afrique, l’hécatombe qui avait été annoncée par différents experts n’a pas eu lieu. Le continent a su, sans grands moyens, gérer la pandémie jusqu’ici. Mais, certains pays sont plus affectés que d’autres. A l’instar de l’Afrique du Sud où 32 800 décès ont déjà été signalés.

Le Cameroun fait partie des pays qui ont réussi à faire face à la pandémie avec plus ou moins de réussite. Depuis le premier cas déclaré au mois de mars 2020, plus de 28 800 personnes ont été contaminées, environ 24 900 d’entre elles ont recouvré la santé, alors que 448 autres sont mortes.

Interrogé ce lundi par RFI (Radio France Internationale), le camerounais Fred Eboko, directeur de recherche à l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), explique que l’Afrique est relativement épargnée en raison de deux facteurs: la jeunesse de sa population et le faible développement des moyens et infrastructures de transports.

 

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique