Tchad - Climat social: Au moins 2 morts dans des heurts entre des manifestants et les forces de maintien de l'ordre (TV5Monde)

Par Claude Paul TJEG | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 27-Apr-2021 - 16h17   2933                      
3
Manifestants dans les rues de Ndjamena RFI
Une jeune femme  et un homme ont été tués lors de ces manifestations sporadiques qui ont rassemblé une dizaine de personnes.

Dans la capitale N'djamena et dans le Sud du pays, des manifestations sporadiques orchestrées par la société civile et certains leaders de l’opposition contre la junte militaire au pouvoir, dirigée par Mahamat Idriss Deby, le fils du défunt président tchadien, Idriss Deby, ont été violemment réprimées par la police. D’après des informations relayées par TV5MONDE, les forces de maintien de l’ordre ont dispersé les manifestants à coups de gaz lacrymogène. Deux personnes ont perdu la vie au cours de ces rassemblements. Un homme de 21 ans, a été tué dans le Sud du pays, plus précisément dans la localité de Moundou et une femme dans la capitale N'djamena.

«Une femme a été tuée ce mardi à N'Djamena par des manifestants, a affirmé le procureur de la République: "Les manifestants ont attaqué un bus dans le quartier de Dembé, certains passagers ont fui mais une dame est restée et a été tuée par les manifestants", a assuré par téléphone le procureur de N'Djamena Youssouf Tom à l'Agence France Presse. Un homme de 21 ans a également été tué dans le sud du pays dans une manifestation. "Il y a eu un mort à Moundou, décédé ce matin dans les manifestations, nous n'avons pas encore les circonstances exactes du décès, c'est un jeune de 21 ans", a annoncé par téléphone également à l'Agende France Presse Ali Kolla Brahim, le procureur de la République de la deuxième ville du Tchad, Moundou, à quelque 400 km au sud de N'Djamena», révèlent nos confrères français.

Pour mémoire, le 20 avril 2021, le fils d'Idriss Déby, âgé de seulement 37 ans, a pris le pouvoir à la tête du gouvernement de transition, au lendemain de la mort de son père tué, selon des sources officielles, au combat contre des rebelles dans le Nord du pays. L’une de ses premières décisions a été d’abroger la Constitution et de dissoudre le gouvernement et l'Assemblée nationale. Toutefois, il a promis des "élections libres et démocratiques" dans 18 mois. Il a pris le titre de Président de la République et chef suprême des Armées. 

Auteur:
Claude Paul TJEG
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique