Tchad - Urgent: Le Président Idriss Deby tué au front de la guerre contre les rebelles

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 20-Apr-2021 - 12h08   34149                      
144
Idriss Deby Archives
A en croire des sources crédibles, le Marechal Idriss Deby Itno est mort ce mardi 20 avril 2021, matin, au front de la guerre contre les rebelles.

Cette information qui a d’abord circulé sous la forme d’une rumeur, vient d’être confirmée par la radiotélévision nationale du Tchad.

Il décède alors que l’élection présidentielle du 11 avril 2021 au Tchad n’a pas encore rendu son verdict. Mais, les premiers résultats montrent que le président sortant, Idriss Deby Itno, qui était candidat à sa propre succession, était bien parti pour succéder à lui-même.

Âgé de 69 ans, l’homme qui préside aux destinées du Tchad depuis 1990, s’apprêtait à bénéficier d’un sixième mandat. L’opposition à son régime estime que c’est un bail de trop. Ainsi, parallèlement aux manifestations de la diaspora tchadienne qui sont régulièrement organisées ces derniers temps en France pour réclamer le départ de «MIDI», un groupe armé, dénommé le Front pour l’alternance et la concorde au Tchad, en abrégé «Fact», a lancé une offensive depuis la province du Kanem, à moins de 400 kilomètres de Ndjamena la capitale. Les rebelles y affrontent les forces loyalistes samedi 17 avril 2021.

«L’aventure des mercenaires en provenance de la Libye a pris fin comme annoncée. Félicitations à nos vaillantes forces de défense et de sécurité. Le porte-parole de l’armée communiquera incessamment le bilan des combats», avait twitté samedi dernier, Cherif Mahamat Zene, le Ministre tchadien de la communication, porte-parole du gouvernement.

Cependant, les mouvements de troupes et l’apparition des matériels militaires lourds dans différents endroits de Ndjamena, ont semé une peur générale. Certaines personnes se sont précipitées en panique vers des commerces pour faire des provisions.  Les Ambassades américains et britanniques ont invité leurs ressortissants à quitter le pays alors que la France a demandé à ses ressortissants de ne pas prendre le risque de se déplacer hors de la ville de Ndjamena.

Le décès d’Idriss Derby plonge davantage le pays dans la confusion.

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique