Cameroun - 75ème Assemblée générale de l’ONU: Paul Biya se fait représenter virtuellement par le ministre des Relations Extérieures, Lejeune Mbella Mbella

Par Yannick A. KENNE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 30-Sep-2020 - 15h10   15014                      
70
Lejeune Mbella Mbella Capture d'écran
Le chef de l’Etat a désigné le chef de la diplomatie camerounaise pour intervenir en son nom en visioconférence à la tribune des Nations-Unies, le mardi 29 septembre 2020, à la clôture du débat général.

Le mardi 29 septembre 2020, jour de clôture du débat général à la 75ème Assemblée générale de l’Organisation des Nations-Unies (ONU), le Cameroun a fait entendre sa voix, par le ministre des Relations Extérieures, Lejeune Mbella Mbella, désigné par le président de la République, Paul Biya, pour le représenter « virtuellement » à la tribune des Nations-Unies. Ce alors qu’une polémique enflait déjà au sein de l’opinion sur l’intervention manquée du Chef de l’Etat à la tribune de l’ONU le 25 septembre dernier.

Il a donc désigné le chef de la diplomatie camerounaise pour lire son discours préparé à cet effet. Dans cette intervention de près de 17 minutes, Lejeune Mbella Mbella, citant Paul Biya, a évoqué la contribution du Cameroun à la quête de la paix et la stabilité dans le monde, à travers l’affectation de ses troupes dans les opérations de paix menées par l’ONU dans divers pays ; il a évoqué la volonté du chef de l’Etat à œuvrer, en dépit des moyens limités du Cameroun, pour « l’éradication de la pauvreté, de la promotion de l’Etat de droit, et de l’amélioration de la qualité de l’éducation ».

Il n’a pas manqué de relever également les défis sécuritaires auxquels est confronté le Cameroun, avec notamment la guerre contre Boko Haram dans la partie septentrionale du pays, et le conflit sociopolitique armé dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest. Soulignant au passage l’organisation du Grand Dialogue National, comme début de solution pour résoudre le conflit, il croit d’ailleurs savoir qu’« un retour progressif au calme est en perspective », et que le Cameroun va poursuivre ses actions sur les principes de l’Etat de droit,  des droits de l’Homme, et sur les efforts visant à éradiquer toutes formes de discrimination…

Intervention de Lejeune Mbella Mbella en visioconférence à l'ONU (c) Droits réservés
Auteur:
Yannick A. KENNE
 @yanickken39
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique