Cameroun - Conflit intra-ethnique: Jean-Pierre Amougou Belinga présente des excuses publiques à la communauté «Fang Beti» (Vidéo)

Par Yannick A. KENNE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 09-Oct-2020 - 22h11   24927                      
103
Jean Pierre Amougou Belinga Capture d'écran
Le président directeur général du groupe « L’Anecdote » a fait une apparition sur les antennes de Vision4 ce vendredi 9 octobre 2020, suivi d’un communiqué, pour reconnaitre être allé un peu loin dans les bisbilles qui l’ont mis en froid avec le patron Délégué générale à la Sureté Nationale, entre autres.

Le mercure est sans doute retombé dans les rapports entre le président directeur général du groupe « L’Anecdote », Jean-Pierre Amougou Belinga, et certaines élites de la grande ethnie « Fang beti », en l’occurrence le Délégué générale à la Sureté Nationale, Martin Mbarga Nguelé. Les deux personnalités étaient en froid et se regardaient en chiens de faïence depuis ces derniers mois, au plus fort des bisbilles entre le patron de Vision4 et sa communauté originelle.

Jean-Pierre Amougou Belinga, conscient d’avoir poussé le bouchon trop loin, en faisant organiser un bashing de la personne du délégué dans sa chaine de télévision, a fait son mea culpa lors d’une sortie ce vendredi 9 octobre 2020 sur Vision4. Il a présenté des excuses publiques à la télé, et les a réitérées dans un communiqué, datant du même jour.

 

Communiqué Amougou Belinga (c) CIN
Communiqué Amougou Belinga (2) (c) CIN

« J’ai cité le président de la République…, j’ai fait allusion aussi particulièrement au père Mbarga Nguelé. Je ne l’ai jamais appelé Mbarga Nguelé, je l’ai toujours appelé papa. Je ne veux pas revenir sur tout ce que cela a pu entrainer. C’était surtout ce qu’on appelle dans le jargon camerounais le kongossa. Il n’y a jamais eu de conflit ouvert entre un père et un fils. Qu’à cela ne tienne, il fallait que je prenne cette mesure pour mettre un terme à ce cafouillage, pour qu’on continue à s’occuper des vrais problèmes », a-t-il déclaré à Vision4, interviewé par le directeur général de la chaine, Jean-Jacques Ze, en présence de la nouvelle recrue et non moins directeur de l’information, Jean-Pierre Ndzana.

Il présente également ses excuses à sa communauté originelle, heurtée par la portée de ses propos alors jugés injurieux à son égard, lorsqu’il déclarait que « l’homme beti est foncièrement méchant et paresseux… ».  Cette situation a valu à Jean-Pierre Amougou Belinga de suspendre en août dernier, ce pour une durée d’un mois, les activités du pôle medias de son groupe, le temps de s’effacer avant de revenir au-devant de la scène.

Amougou Belinga sur le plateau s Vision4 (c) Droits réservés
Auteur:
Yannick A. KENNE
 @yanickken39
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique