Cameroun - Douala: Un faux militaire interpellé avec un arsenal impressionnant du BIR

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 05-Feb-2021 - 09h34   15184                      
10
Un faux militaire arrêté capture d'écran
L’homme se faisait passer pour un sergent-chef en service au BIR, zone de Douala.

Les éléments de la compagnie de gendarmerie de Douala 2 viennent de mettre la main sur un usurpateur, qui se faisait passer pour un élément du Bataillon d’Intervention Rapide (BIR). S. Charlène faisait croire à tout le monde qu’il est un sergent-chef de ce corps d’élite de l’armée camerounaise, en service dans la capitale économique.

Cameroon-Info.Net est tombé sur une vidéo dans laquelle le présumé usurpateur se fait cuisiner par un gendarme. Ce dernier, est intégralement vêtu de l’uniforme du BIR, y compris la montre la cagoule. Pour accompagner le tout, il porte une arme. L’on a aussi appris qu’il roulait en moto, habillée au couleur du BIR.

La scène de son interrogatoire est assez cocasse. S’il reconnait n’être pas un militaire, il affirme avoir porté le treillis militaire parce qu’il est intéressé par ce métier. Quand on lui demande sa source d’approvisionnement, l’intéressé ne répond pas, préférant dire qu’il est un personnel civil en service à la base du BIR de Douala.

Ci-dessous, la vidéo de son interrogatoire:

Un faux militaire du BIR arêté (c) Anonyme

Il faut rappeler que la vente, la confection, la distribution et  le port de la tenue militaire sont régis par la loi N°82-19 adoptée par l'Assemblée Nationale et promulguée le 26 novembre 1982 par le Président de la République.

Des sanctions sont d'ailleurs prévues pour ceux qui s'aviseraient d'outrepasser ladite loi. «Est puni d'un emprisonnement de trois mois à deux ans et d'une amende  de 50 000 à 200 000 FCFA ou de l'une des deux peines, celui qui vend, confectionne, achète, distribue, porte ou détient des effets ou insignes militaires», prévoit cette loi.

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique