Cameroun: En pleine croissance, la masse monétaire est passée de 4163,1 milliards de FCFA en 2016 à 4398,8 milliards de FCFA en 2017

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 13-May-2018 - 01h37   1191                      
0
Pièces de monnaie Archives
C’est le résultat de la forte résilience qu’a connu le pays au plan économique 2017, faisant face à une conjoncture économique sous régionale médiocre et aux défis multiformes.

Le Comité monétaire et financier national du pays (CMFN), réuni le 4 avril dernier à Yaoundé, a procédé à l’analyse de la situation monétaire du Cameroun. Il a ainsi noté qu’au cours de la période allant de décembre 2016 à décembre 2017, l’évolution des agrégats monétaires du pays a été caractérisée par un accroissement de la masse monétaire (quantité d’argent mise en circulation), des avoirs extérieurs nets et du crédit intérieur.

Ladite masse monétaire a enregistré une hausse de 5,7% pour s’établir à 4 398,8 milliards de F en décembre 2017 contre 4 163,1 milliards de F en décembre 2016, apprend-on dans les colonnes de Cameroon Tribune en kiosque le mardi 8 Mai 2018.

Toujours selon le journal, «les avoirs extérieurs nets ont pour leur part augmenté de 15,5%, se hissant à 1 970,1 milliards de F en décembre 2017, contre 1 706,4 milliards de F un an plus tôt. Sur la même période, le taux de couverture extérieur de la monnaie est passé à 73,62% à 70,97% bien que le solde des avoirs du Cameroun en compte d’opération ait augmenté de 343,6%».

Le crédit intérieur, quant à lui, a enregistré une hausse de 3,2%, passant de 3 088 milliards de FCFA en décembre 2016 à 3185,2 milliards en décembre 2017, du fait entre autres de l’accroissement des crédits à l’économie. «Une situation reluisante, à l’inverse des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), dont le taux de croissance réelle est passé de 0% en 2016 à 0,1% en 2017, sous l’effet du repli de la demande intérieure», note Cameroon Tribune.

Quant aux perspectives et tendances économiques mondiales, apprend-on, la mise à jour du Fonds monétaire international (FMI), révèle qu’il y a eu accélération de l’activité économique en 2017, avec un taux de croissance estimé à 3,7% contre 3,2% en 2016.

Cette augmentation, d’après le Comité monétaire et financier national, est à mettre à l’actif du rebond cyclique de l’activité dans les économies avancées et à la bonne dynamique de celles-ci dans les pays émergents. De ce fait, la reprise de l’économie mondiale devrait se consolider en 2018 et le taux de croissance du Pib quant à lui devrait se hisser à 3,9%. La rencontre s’est achevée par l’adoption des objectifs monétaires et de crédit pour l’année 2018.

Auteur:
Otric NGON
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique