Cameroun - Jean-Yves Le Drian, ministre français des Affaires étrangères: «la France ne choisit plus les gouvernants à la place des africains»

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 15-Nov-2018 - 17h38   8723                      
84
Jean-Yves Le Drian Capture d'écran
Lors d’un entretien avec Patrick Fandio sur France 24, Jean-Yves Le Drian, ministre français des Affaires étrangères en tournée de 24 heures en République Centrafricaine, précise la position de la France sur les contestations du scrutin du 07 octobre dernier.

A la question de savoir si l’élection du 7 octobre 2018 a été libre et transparente, Jean-Yves Le Drian estime qu’il n’a pas la capacité de «puisqu’il n’y avait pas une mission de contrôle et de vérification initiée où la France était présente. Je constate qu’il y a eu une élection qui s’est déroulée néanmoins dans le calme même s’il y a eu quelques difficultés dans les régions anglophones».

«Je constate qu’un président a été déclaré élu, Paul Biya. Il a été déclaré élu donc je le constate par les institutions républicaines camerounaises, je le constate. Nous avons à l’égard de Paul Biya une relation de confiance, une relation très exigeante. Je pense que je ne réfléchis pas en termes d’alliance. Je réfléchis en termes de responsabilité politique des différents pays africains qui assument eux-mêmes leur responsabilité politique et qui font leur choix», explique-t-il.

Sur la situation politique au Cameroun, «je pense opportun, le président Macron le lui a dit que le président Biya prenne les initiatives nécessaires pour montrer une nouvelle voie et pour appréhender de manière sérieuse la situation difficile des régions anglophones, pour s’adresser à la jeunesse, pour leur montrer un dessin et pour faire en sorte que le processus politique de démocratisation du Cameroun soit vraiment l’axe principal de ce nouveau mandat qui s’ouvre», ajoute le ministre français.

Et pour trancher sur cette opinion qui a eu pignon sur rue estimant que l’opposant Maurice Kamto -qui continue de revendiquer sa victoire et organise des manifestations anti-Biya à travers le pays- avait le soutien de la France, Jean-Yves Le Drian est on ne peut plus clair: 

«Il y a bien longtemps que la France ne choisit plus les gouvernements à la place des Africains. C’est de l’histoire du passé. Si certains s’y complaisent encore, ils ont tort. La France reconnaît ce qui se passe. Elle n’a pas à se substituer aux acteurs. Elle a à aider les acteurs quand ses acteurs le demandent. En ce qui concerne le Cameroun, je l’ai dit très clairement qu’il nous paraît souhaitable que le président Biya face les inflexions nécessaires en raison de ceux qui doit pouvoir lui-même constater les aspirations à plus de démocratie donc vous faite état. La France intervient lorsque les fondamentaux sont remis en cause (…)».

Retrouvez l’intégralité de l’interview ci-dessous:

Auteur:
Otric NGON
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique