Cameroun – Serge E. Matomba : « Le PURS a appelé à une mutualisation des forces de toute l’opposition dans le cadre de la campagne 300 maires/100 députés »

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 26-Oct-2018 - 13h12   1515                      
1
Le candidat du PURS prend acte des résultats de l’élection présidentielle et se projette déjà vers l’avenir.

Serge Espoir Matomba, arrivé 8è sur 9 candidats avec un score 0,56%  a publié la déclaration suivante :

« Fils et filles du Cameroun,

Au soir de la proclamation des résultats de la présidentielle du 07 Octobre 2018, je viens vous remercier pour le regard attentif que vous aurez porté sur le candidat, mandataire du Peuple Uni pour la Rénovation Sociale que je suis.

J’adresse ma gratitude à toutes ces femmes et tous ces hommes qui ont pris de leur temps pour participer au scrutin. Mes sincères remerciements à l’endroit des représentants dans les bureaux de vote qui ont veillé malgré les menaces, intimidations et interpellations lors du déroulement de l’élection. Mon regard est également tourné vers les militants et sympathisants de plus en plus nombreux, qui continuent de croire au projet du PURS.

Les données publiées par le Conseil Constitutionnel ne reflètent pas le travail de 10 années ; mais quelles que soient leurs origines, elles nous interpellent et nous invitent à nous interroger comme acteurs politiques et comme peuple. En toutes circonstances, le plus important aujourd’hui reste l’ensemble des satisfactions que nous avons de l’ouvrage accompli sur le terrain ; toute chose dont on ne saurait nous délester. L’une de ces satisfactions est la politisation des camerounais.

Depuis 2008, nous nous sommes engagés sur le chemin de l’éveil des consciences des camerounais, afin qu’ils sachent que le destin du Cameroun est entre leurs mains. Ce travail de longue haleine prendra le temps qu’il faudra, mais finira par porter ses fruits. Aujourd’hui, notre objectif n’est pas encore atteint mais, la première victoire dont nous pouvons nous féliciter est celle de la révolution des consciences.

Cette élection à laquelle j’ai pris part, aura eu la particularité d’une intense compétition entre neuf candidats. De valeureux républicains qui ont montré chacun l’intérêt pour l’amélioration du jeu démocratique, mais aussi et surtout pour appeler à l’implication de tous les camerounais dans la gestion de la chose publique. Cet intérêt désormais certain du peuple vis-à-vis de l’organisation administrative et étatique est un saut qualitatif pour l’amélioration des conditions de vie des citoyens.

Pour préparer cette élection 2018, mon équipe et moi-même avons travaillé pour sortir des débats de personne ; du traditionnel « Biya must go », afin d’imposer les débats d’idées. C’est ainsi que notre démarche a été anglée sur notre projet de société né il y a 4 ans et actualisé il y a 16 mois. Aujourd’hui, nous sommes fiers de nous positionner comme une force de proposition. D’ailleurs, bon nombre de nos idées sont aisément applicables dès cet instant.

Je prends acte des données rendues publiques par le Conseil Constitutionnel, mais reste convaincu que le combat continue avec la même ardeur, la même intensité et la même énergie. J’invite donc les camerounais à s’inscrire massivement sur les listes électorales dès le 02 Janvier 2019, et leur dit qu’il est temps de prendre d’assaut les postes électifs. Le PURS a appelé à une mutualisation des forces de toute l’opposition dans le cadre de la campagne 300 maires/100 députés, lancé lors du deuxième congrès du parti en Juin 2017.

Camerounaises et Camerounais, investissons le parlement, déployons nous dans les mairies, il est temps de changer la configuration politique du Cameroun. 2018 est derrière nous, mettons le cap sur 2025, avec escale en 2019 lors des législatives et municipales”.

Fred BIHINA

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique