Cameroun - Travaux Publics: Comment le ministre Nganou Djoumessi a tancé les prestataires de la pénétrante Est de Douala

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 08-Aug-2019 - 18h13   10348                      
0
Emmanuel Nganou Djoumessi capture d'écran
Il s’en est pris au constructeur du chantier et à la mission de contrôle et a décidé de suspendre l’exécution des travaux.

Au cours de la visite du chantier de construction de l’entrée Est de Douala le 6 août 2019, le ministre des Travaux Publics (MINTP), Emmanuel Nganou Djoumessi, n’a pas caché son mécontentement vis-à-vis des prestataires du chantier.

«Non, ce n’est pas vous qui devez expliquer monsieur; vous devez contrôler ce qui se passe. C’est le conducteur des travaux qui dit ce qu’il doit faire et quand c’est approuvé, votre rôle, c’est de surveiller. Vous ne devez pas vous substituer à l’entreprise, monsieur. Et que ça cesse!», a-t-il lancé en direction du responsable de la mission de contrôle, qui ne semblait pas avoir assimilé son rôle.

Insatisfait par la qualité des travaux, le MINTP a eu un échange surréaliste avec un des responsables de GPT Weihai International Economic & Technical Cooperative Co. Ltd, et China Railway 14th Bureau Group Co Ltd, le groupement d’entreprises chinoises en charge des travaux.

- «Je vais lui poser une question: il a eu à construire les routes où déjà dans le monde?», a demandé le ministre.

- «Nous avons fait des projets de routes au Congo et au Kenya… des routes neuves et de réhabilitation», répond l’entrepreneur chinois.

Cette réponse n’a pas tempéré la colère de l’architecte national. «Comment vous pouvez choisir de couler un dalot sur place sur un itinéraire de 30 km? Vous devez avoir des éléments préfabriqués ailleurs pour venir poser ici, monsieur… la réalisation d’une infrastructure n’est pas d’accentuer les difficultés des populations, c’est plutôt d’améliorer les conditions de circulation pour aller d’un point à un autre», a indiqué M. Nganou Djoumessi.

A la fin de sa visite, il a suspendu l’exécution des travaux, recommandé l’aménagement d’une voie de contournement et annoncé un audit des réalisations des prestataires concernés.

En rappel, c’est la réalisation des travaux de la pénétrante Est de la ville de Douala qui est à l’origine des importants embouteillages à l’entrée de la capitale économique depuis plusieurs jours.

Fred BIHINA

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique