Séjour: Paul Biya en famille à Kribi

Par Joseph Abena Abena | Le Jour
- 21-Dec-2011 - 08h30   61338                      
29
Le chef de l’Etat, son épouse et ses enfants bouleversent les habitudes dans la cité balnéaire.

Kribi: Residence presidentielle
Photo: © JBT/Le Jour
Jusqu’à dimanche matin, rien ne présageait l’arrivée du chef de l'État dans la cité balnéaire de Kribi. Mais samedi dernier, un camion de la garde présidentielle est entré dans la ville. Certes, les Kribiens s’habituent déjà à la présence de militaires venant de Yaoundé, depuis que le Bir a entamé ses chantiers de construction de bases militaires à Kribi, Mboro et Campo. En mi-journée, les indiscrétions des personnels de la préfecture annoncent l’arrivée de la famille présidentielle « pour un séjour privé ». En début d’après midi, l’axe Kribi – Edéa est fermé aux usagers ordinaires ; ce qui confirme l’information. Les mouvements des militaires de la garde présidentielle lourdement armés stimulent la curiosité des populations qui se sont massées sur l’axe longeant la plage de Ngoyé. L’air grave, des agents de la sécurité présidentielle interdisent les prises de vue. Quelques appareils photos sont arrachés y compris la caméra d’un confrère de Canal 2. Du côté des agences de transport, les bus sont cloués au sol. Les passagers, exténués, prennent leur mal en patience. L’arrivée du chef de l’Etat dans la cité balnéaire de Kribi installe chez les populations une sorte de méfiance. Les paroles sont pesées et les mouvements mesurés. La voirie urbaine et l’électrification publique ont bénéficié d’un coup de fouet. D’après nos sources, lors de son dernier séjour à Kribi le mois dernier, Paul Biya avait laissé une importante somme d’argent pour l’embellissement de la ville. Mais le travail, sous la diligence de la Communauté urbaine se faisait jusque là à la traîne. Avant l’arrivée de la famille présidentielle, la capitale touristique du Sud a sombré pendant deux jours (vendredi et samedi) dans le noir. Des camions citernes de la Camwater assurent désormais l’approvisionnement en eau potable. Des ambulances médicalisées défilent. Des groupes électrogènes de haute puissance sont mis à contribution pour palier à toute perturbation. Junior Biya, le fils du chef de l’Etat a été aperçu lundi après midi à la plage de Ngoyé jouant au football. Certaines indiscrétions indiquent que la famille présidentielle passera les fêtes de fin d’année à Kribi.
  • E-mail 3
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique