Cameroun - Gestion de l’information forestière: Les Organisations de la société civile apportent leur soutien au gouvernement

Par Wilfried ONDOA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 09-Jun-2021 - 14h01   721                      
0
Logo SIGIF2 Facebook
Ce soutien des Organisations de la société civile camerounaise est une réponse à l’Union européenne qui a émis des réserves au sujet de ce système informatique le 1er avril dernier.

En réponse à l’Union européenne qui a souligné l’insuffisance technique du système informatique de gestion de l’information forestière, (SIGIF2) via un communiqué publié le 1er avril 2021, les Organisations de la société civile camerounaise (OSC) ont apporté leur soutien au gouvernement camerounais.

D’après le quotidien d’Etat Cameroon Tribune en kiosque ce 9 juin 2021, les OSC «sont montées au créneau en exprimant leur soutien au ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Doret Ndongo à travers une correspondance d’encouragement». C’est cette correspondance qui a donné lieu à la rencontre tenue le 8 juin 2021 à Yaoundé entre les membres de ces organisations et Jules Doret Ndongo.

Au sortir de cette réunion, Cécile Djebet, la coordonnatrice de la Plateforme des organisations de la société civile, a déclaré que: «la société civile a compris que le SIGIF2 fonctionne et donne déjà satisfaction à certains utilisateurs, principalement les opérateurs du secteur privé. Les divergences entre le gouvernement et l’UE portent essentiellement sur des incompréhensions d’ordre procédural et technique», relève le journal.

Suite à ces propos de Cécile Djebet, le MINFOF n’a pas manqué de saluer la démarche de ces organisations: «votre position inattendue en faveur du SIGIF2 est une surprise agréable qui, loin d’être une fleur, met sous pression l’ensemble du personnel et l’équipe managériale du MINFOF. Plus que jamais sous pression, nous sommes obligés de réussir. Cela passe par l’engagement et le renforcement de l’appropriation de ce logiciel tant dans les services centraux que déconcentrés», peut-on lire.

Quant à la méthodologie de la société civile, «elle s’est effectuée suivant une démarche conciliante et participative, et une série de consultations auprès de divers acteurs. Suite donc à toutes leurs investigations, les OSC ont compris que le SIGIF2 est un outil fiable. Toute chose qui confirme l’opérationnalité de ce système nouveau sur la base des avis positifs des experts informatiques et des acteurs du secteur privé que les OSC ont consulté», lit-on.

Enfin, les OSC demandent à l’Union européenne d’unir ses efforts à ceux du gouvernement pour capitaliser les observations et les leçons de terrain, afin d’effectuer les mises à jour pour parfaire le SIGIF 2 actuel.

Wilfried ONDOA

Auteur:
Wilfried ONDOA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique