Cameroun - Crise anglophone/Sa Majesté Jean Rameau Sokoudjou (doyen des chefs traditionnels de l’Ouest): «Le Président Paul Biya a abandonné son peuple»

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 11-Jan-2021 - 15h53   9331                      
8
Jean Rameau Sokoudjou capture d'écran
Invité à l’émission ‘‘La Vérité en Face’’ sur les antennes d’Equinoxe Télévision le 10 janvier 2021, le monarque s’est longuement exprimé sur le conflit en zone anglophone, tenant pour responsables les dirigeants actuels du Cameroun.

Au cours de cette émission diffusée dimanche soir, Sa Majesté Jean Rameau Sokoudjou a noté que l’année 2020 a été particulièrement difficile pour les Camerounais. «Je ne sais pas pour quelle raison Dieu nous a sanctionnés de cette manière», a-t-il déclaré, souhaitant que 2021 apporte du bonheur au peuple Camerounais.

«L’année 2020 a été marquée par beaucoup de faits. Mais le plus grave, c’est la mort de tous mes enfants de l’autre côté du Cameroun (au Nord-Ouest et Sud-Ouest). Les tueries surtout des enfants et des femmes me font très mal», a insisté le monarque âgé de 83 ans.

Pour lui, le premier responsable de ce conflit, qui a déjà fait plus de 3000 morts et au moins 700 000 déplacés selon les ONG, c’est le Chef de l’Etat. «Le Président Paul Biya a abandonné son peuple», a-t-il indiqué, ajoutant que «quand il y a une situation comme celle que nous venons de vivre sur toute l’année 2020, le Chef de l’Etat aurait fait plusieurs sorties»,

Selon le doyen des chefs traditionnels de la région de l’Ouest, la solution passe par l’instauration d’un large dialogue. Pas uniquement pour résoudre la crise anglophone, mais aussi pour réconcilier les Camerounais, dont certains subissent des frustrations depuis les années d’indépendance.

«Pour que la paix revienne au Cameroun, il faut que certaines personnes reconnaissent qu’elles ont mal fait, qu’on les pardonne et qu’on reconstruise le pays», a déclaré le Roi des Bamendjou.

Comme à son habitude Sa Majesté Sokoudjou a dénoncé la corruption, l’injustice et le manque d’union de l’opposition. Sur ce dernier point, il a notamment fustigé une forme d’égoïsme des leaders de l’opposition qui, selon lui, sont mus par l’intérêt personnel.

Voici l’intégralité de l’émission:

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique