Cameroun: Socaver, l’unique verrerie de la zone Cemac, investit 6 milliards de FCFA pour accroître sa production de 32 500 à 38 500 tonnes de verre par an.

Par Frédéric NONOS | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 21-Nov-2019 - 21h14   1226                      
0
Les nouveaux équipements de l’entreprise ont été inaugurés le 15 novembre 2019 à Douala par le ministre de l’industrie, Gabriel Dodo Ndocke.

Il s’agit de la rénovation de son four numéro 2 et la construction d’un atelier dédié à la production de préformes (tubes gonflables servant à la production des emballages en plastique). Evalués à 6 milliards de FCFA par Emmanuel De Tailly, cet investissement va permettre à la Société camerounaise de verrerie (Socaver), filiale de la Société anonyme des brasseries du Cameroun (Sabc), de porter sa production de 32 500 à 38 500 tonnes de verre par an.

Le directeur général de Socaver et de la Sabc, indique par ailleurs que cet investissement permet à Socaver de disposer désormais d’un atelier doté de deux lignes de production de préformes d’une capacité de 300 millions de préformes par an, qui permettront d’obtenir des bouteilles de différents formats et couleurs. En plus de son atelier presse à casiers qui produit 2 millions de casiers en plastique par an, Socaver se lance ainsi dans la fabrication des préformes et complète sa gamme (verre et plastique) d’emballages de boissons gazeuses et alcoolisées. Une gamme de produits destinés au marché camerounais et sous-régional où 50% de la production de l’entreprise sont écoulés.  

Cet investissement, a expliqué Emmanuel De Tailly, a été conçu et réalisé par des Camerounais avec l’expertise internationale. Il rentre dans le cadre du plan stratégique de Socaver lancé en 2018 et visant à faire de l’entreprise un véritable expert en emballages tourné vers une plus grande diversification de ses métiers. « Une fierté pour l’économie nationale et la modernisation de cette entreprise dont le capital est détenu à 28% par la Société nationale d’investissements (SNI) et des privés camerounais », s’est réjoui  Gabriel Dodo Ndoke. Le ministre des mines, de l’industrie et du développement technologique (Minmidt), en a profité pour saluer le savoir-faire camerounais et le transfert de technologie dont bénéficient désormais les employés de cette entreprise.

Auteur:
Frédéric NONOS
 @t_b_a
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique