Can Rwanda 2009 : Les Lionceaux en ballottage défavorable

Par | Mutations
- 22-Jan-2009 - 08h30   51813                      
3
Avec deux points en deux matches, le mondial s'éloigne pour les poulains d'Alain Wabo.
Décidément, les moins de 20 ans Camerounais ne parviennent pas à tenir un résultat depuis le début de cette 16eme édition de la Can des juniors. Hier, à l'Amahoro national stadium de Kigali, les Lionceaux ont été tenus (1-1) en échec par le pays organisateur, au terme d'un match dont l'issue aurait pu être favorable à l'une comme à l'autre des deux équipes. Comme face au Ghana dimanche dernier, les coéquipiers de François Beyokol vont ouvrir le score. Sur un corner tiré par Patrick Ekeng Ekeng et dévié par Jean Jules Bapidi Fils, Brice Owona va surgir au second poteau pour inscrire son premier but dans cette compétition. Le stade Amohoro qui était en ébullition juste avant ce but va devenir un véritable cimetière. On aurait même pu entendre voler une mouche. Les Camerounais vont continuer à accentuer la pression sur la défense des Rwandais qui plie mais ne rompt pas. Et à force de vendanger des occasions de buts, l'on ne parvient pas à se mettre à l'abris et on s'expose à un coup du sort. C'est ce qui va se produire dans les arrêts de jeu de la première mi-temps, lorsque sur un coup franc tiré par Aboubakar Nshimiyimana, Yussuf Ndayishimiye va surgir au point de penalty et placer une tête dans la lucarne droite du gardien-capitaine François Beyokol. Le stade se réveille et le président Paul Kagamé qui a fait le déplacement du Amahoro stadium applaudit et affiche un très large sourire. Les Amavubis juniors reviennent au score au meilleur moment pour eux, le pire pour les Camerounais qui pensaient sans doute retourner dans les vestiaires avec cette avance d'un but. Ce ne sera pas le cas, au grand bonheur des 20 000 spectateurs de ce stade mythique qui, curieusement, n'a pas fait le plein d'œuf comme annoncé. A la reprise, les Camerounais se montrent plus offensifs. Seulement, les entrées de Parfait Louis Essengue, Tiko Messina et Francis Evambe ne vont pas concrétiser toutes les attentes placées en eux; même si, sur une jolie percée dans l'axe de la défense rwandaise, le premier cité va se retrouver seul devant le portier amavubi qu'il ne réussira pas à tromper: sa frappe ayant été trop écrasée. A la 72eme minute, sur un ballon mal renvoyé par la défense des locaux, Charley Fomen tente une réprise de volée qui vient s'écraser sur la transversale de Jean Luc Ndayishimiye. Bizarrement, les dernières minutes de la partie vont être un veritable calvaire pour nos Lionceaux qui vont passer tout prêt de la correctionnelle : la tête de Jean Mugiraneza vient flirter avec le montant gauche des buts de François Beyokol. Au terme des 90 minutes de jeu, les deux équipes se séparent sur ce score de parité qui a semblé faire les affaires des supporters rwandais et du président Kagame qui est descendu sur la pélouse à la fin du match pour féliciter tous les acteurs de ce match. Dans cette poule A, le Ghana qui a vaincu le Mali (2-0) au cours de la première rencontre de la journée occupe la première place avec 4 points, à égalité avec le Rwanda. le Cameroun est troisième avec 2 points et le Mali qui compte deux défaites en autant de matches est d'ores et déjà éliminé. Le Ghana, le Rwanda et le Cameroun joueront donc leur qualification samedi lors de la troisième et dernière journée de cette poule. Fiche technique Rwanda (01) # Cameroun (01) Buts : 12- Yussuf Ndahishimiye (45+2) pour le Rwanda et 9- Brice Owona (36eme) pour le Cameroun Avertissements : 4- Arafat Serugendo (43ème) pour le Rwanda, 18- Jean jules Bapidi fils (45ème) et 13- Essengue Parfait Louis (68ème) pour le Cameroun Equipes Rwanda : 1- Ndayihimiye Jean Luc, 2- Rucogoza Aimable, 4- Serugendo Arafat, 5- Hitimana Michel, 7- Mugiraneza Jean, 8- Niyonzima Haruna (Capitaine), 9- Uzamukunda Elias, 11- Kwizera Ernest, 12- Ndayishiye Yussuf, 13- Ngaboyisibo Jean Bosco, 15- Nshimiyimana Aboubakar Remplaçants: 3-Kibaya Annuar, 6- Iranzi Jean Claude, 10- Ngoma Heriman, 14- Muvunyi Robert, 16- Twahirwa Bonfile Christian, 17- Habimana Eric, 18- Mvuyekure Emery Coach: Tomislav Obradovic Cameroun: 2- Daouda Haman, 4- Yaya Banana, 6- Fomen Charley Roussel, 9- Owona Brice, 10- Zoua Daogari Jacques, 12- Ndoumbè Bosso Aristide, 16- Beyokol François (GK), 17- Seumou Mbakep Gaitan, 5- Tabot Enow Juvette, 14- Patrick Ekeng Ekeng 18- Bapidi Fils Jean J. Remplaçants: 1- Asong Joseph, 3- Abad Nang Sylvain, 7- Nkoum Victor Cédric, 8- Kamto K. Yannick, 13- Essengué Parfait Louis, 15- Francis Evambe Monono, 11- Germain Tiko Messina Coaches: Alain Wabo, Engelbert Mbarga et Bienvenu Mboyong Officiels Ac : Keita Yakhouba, A1 : Bouazza Rouani, A2 : Djoukere Biagui, A4 : Bennett Daniel, Comm: Adam Mthetwa

Alain Wabo : Nous pouvons encore nous qualifier

Malgré sa mine défaite, le coach des Lions juniors garde l'espoir d'une qualification pour le mondial en Egypte. Qu'est ce qui peut expliquer que vos poulains ne parviennent pas à tenir un résultat ? Je ne sais pas quoi vous répondre. Je suis autant surpris que vous dans la mesure où durant notre stage et nos différents entraînements, nous avons énormément travaillé le regroupement défensif et le positionnement sur les ballons arrêtés. Je ne comprends pas pourquoi une fois sur la pelouse, les gars oublient tout ce qu'on s'est dit depuis plusieurs semaines. Chacun n'en fait qu'a sa tête et je pense que c'est la raison de notre méforme actuelle. Y a-t- il encore lieu de croire en la qualification au regard du jeu produit ? Bien sûr ! C'est vrai que les gars ont perdu de jeu que nous avons mis sur pied depuis plusieurs semaines, mais je pense que nous avons besoin d'un déclic et j'espère que ce déclic va arriver face au Mali. Je reste convaincu que nous allons nous qualifier car avec la qualité qu'il y a dans ce groupe, ce serait un beau gâchis de ne pas nous qualifier pour le Mondial, a défaut de remporter le trophée. Quelle stratégie allez-vous mettre en place pour venir à bout du Mali ? La seule stratégie qui peut payer c'est de les prendre à la gorge, même si je sais que ce ne sera pas facile. Les Maliens sont de bons joueurs de football que nous devons absolument battre pour passer au second tour et nous qualifier pour le Mondial en Egypte. Mais nous devrons nous méfier de ces Maliens qui seront d'autant plus dangereux qu'ils sont d'ores et déjà éliminés après leur seconde défaite. Samedi, nous devrons gagner et attendre le score de l'autre rencontre. Steve Djouguela
  • E-mail 1
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique