Droit de Reponse de Rene MBAYEN, DG de la CAMSHIP

Par | Correspondance
- 08-Jun-2012 - 08h30   51959                      
11
Votre site "Cameroon-Info.Net dans un article intitule "Tribunal Criminel Special: Voici les 21 dossiers brulants qui fragilisent son fonctionnement" en date du 08 Mai 2012 reprend les allegations du journal "LE SOIR" et rapporte que "la nomination a la tete du PAD d'Emmanuel ETOUNDI OYONO a accelere l'interet du Tribunal Criminel Special sur le cas du Directeur General de la CAMSHIP"
Droit de Reponse: Site "Cameroon-Info.Net"
Votre site "Cameroon-Info.Net dans un article intitule "Tribunal Criminel Special: Voici les 21 dossiers brulants qui fragilisent son fonctionnement" en date du 08 Mai 2012 reprend les allegations du journal "LE SOIR" et rapporte que "la nomination a la tete du PAD d'Emmanuel ETOUNDI OYONO a accelere l'interet du Tribunal Criminel Special sur le cas du Directeur General de la CAMSHIP" Les accusations reprises imprudemment par votre site sans utiliser les voies et moyens ainsi que la deontologie en matiere de journalisme pour verifier celles-ci constituent une diffamation qui porte atteinte a l'image et a la reputation de Monsieur Rene MBAYEN. Les propos contenus dans cet article sont constitutifs d'une diffamation en ce qu'ils affirment que Monsieur MBAYEN aurait frauduleusement tire partie du contrat. Nous tenons a vous informer que ce dernier n'est ni Directeur General, ni mandataire de la societe du dragage du Chenal du Port Autonome de Douala, meme si celui-ci a joue un role important pour que la societe Hollandaise BOSKALIS, de reputation internationale en matiere de dragage constitue un GIE (Groupement d'Interet Economique) avec la societe Camerounaise CAMMPO en vue de participer a l'appel d'offres international lance par le PAD a la suite de l'annulation du marche de gre a gre signe par le PAD et la SDCA. Nous tenons a preciser que la societe DOSCAMPO est un Groupement d'Interet Economique (GIE) compose d'une societe etrangere (la societe Hollandaise BOSKALIS) de reputation internationale en matiere de dragage, ayant participe aux travaux d'extension du Port de Douala et au dragage du chenal d'acces jusqu'en 1986, et d'une societe camerounaise (CAMMPO). Cette structure est dirigee par un mandataire et un Chef de Projet representant le partenaire etranger (BOSKALIS) et un Chef de Projet adjoint designe par le partenaire camerounais (CAMMPO). Nous vous indiquons que le GIE BOSCAMPO a gagne un appel d'offres international en 2000, a la suite de l'annulation d'un contrat de gre a gre entre le PAD et la SDCA du Groupe BOLLORE. L'execution de ce contrat a entraine une economie de 24 milliards de FCFA environ par rapport au contrat de gre a gre en cours entre le Port Autonome de Douala et la SDCA. Cette economie est de plus de 20 milliards de FCFA sur la periode contractuelle de 9 ans par rapport a la societe classee deuxieme dans le cadre de l'appel d'offres et de l'ordre de 40 milliards de FCFA par rapport au troisieme competiteur. Nous soulignons, en tant que de besoin, que Monsieur Rene MBAYEN n'occupe aucune fonction lui permettant d'intervenir dans la gestion de ce contrat, et dans la situation actuelle ou BOSCAMPO n'est pas regulierement payee, la partie camerounaise n'est pas sure d'avoir fait un bon investissement financier, mais est fiere d'avoir fait realiser des economies au Port Autonome de Douala et a notre pays. Malheuresement, ce contrat a ete enleve a BOSCAMPO et attribue a une societe concurrente depuis 2009 et nous ignorons les conditions contractuelles et economiques de cette attribution. Toutes ces informations sont publiques et parfaitement accessibles a toute personne se donnat la peine de les rechercher. Cette demarche ne semble pas etre celle adoptee par le site Cameroon-Info.Net qui se contente de mettre en ligne des articles sans au prealable s'assurer de la veracite des propos colportes. Nous vous rappelons votre responsabilite en tant que Webmaster du site Cameroon-Info.Net, responsabilite que vous ne pouvez pas ignorer compte tenu de votre longue experience. L'article que nous denoncons semble avoir ete redige avec l'intension manifeste de nuire a l'image de l'interesse, qui se reserve le droit de traduire devant les tribunaux pour diffamation, delit vise aux articles 157 et 305 du Code Penal, tous ceux qui auront colporte les propos incrimines, ainsi que tous ceux qui auront contribue a la diffusion de ces propos. Monsieur Rene MBAYEN tient a reaffirmer son attachement a la liberte de la presse et a la liberte d'expression qui sont les fondements du journalisme. Cependant, lorsqu'il est fait un usage abusif de ces libertes, lorsque les regles deontologiques de base de cette noble professions sont ainsi foulees au pied, il ne s'agit plus de journalisme, mais d'une action delictuelle dont doivent repondre les auteurs et leurs complices. Par consequent, nous vous mettons en demeure de publier ce droit de reponse conformement aux dispositions de la loi No 052/9- du 19 Decembre 1990 relative a la communication sociale au Cameroun, dans un delai de 08 jours. Passe ce delai, nous transmettrons ce dossier a nos Avocats. Le Service Communication Olivier C. NKEMBE
  • E-mail 4
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique