Les opérateurs économiques formés à l’utilisation de la signature électronique

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
DOUALA - 23-Nov-2017 - 13h06   6500                      
0
Logo ANTIC ANTIC
Près de 130 entreprises privées et une vingtaine de structures publiques participent depuis le 22 novembre et ce jusqu’au 24 novembre 2017 à Douala à un séminaire animé par l’Agence nationale des technologies de l’information et de la communication (ANTIC).

Sensibiliser les opérateurs économiques et les accompagner dans l’utilisation effective de la signature électronique sur la plateforme e-GUCE. Voilà l’objectif du séminaire que l’Agence nationale de l’information et de la communication (ANTIC) organise depuis le 22 novembre 2017 (et ce jusqu’au 24 novembre) à Douala un séminaire qui regroupe près de 130 entreprises privées et une vingtaine de structures privées.  Le fonctionnement du système PKI (Public key infrastructure) « Infrastructure à clé publique » (en français), les garanties sécuritaires y afférentes, le lieu d’acquisition et les coûts du certificat figurent au programme de la formation de leurs représentants. La maîtrise du système PKI par les séminaristes va leur permettre  de réaliser des opérations comme l’émission, la réémission, le renouvellement, la suspension, la réactivation et la révocation des certificats numériques.      

Le système PKI est  un ensemble de moyens logiciels, matériels et de composants cryptographiques mis en œuvre par des personnes qui appliquent des politiques de sécurité et de certification ainsi que des procédures requises pour créer, gérer, conserver, renouveler, réactiver et révoquer des certificats basés sur la cryptographie asymétrique. L’ANTIC est le principal fournisseur de la signature PKI.   

Introduit au Cameroun en 2012, le projet PKI a été expérimenté sur le Guichet unique du commerce extérieur (GUCE). Une expérience réussie si l’on en croit les responsables de l’ANTIC. En 2013 l’ANTIC et le GUCE signé deux conventions qui portent sur l’exploitation du système PKI et la sécurisation des applications. Pour le directeur général de l’ANTIC Ebot Ebot Enaw, « le Cameroun entre effectivement dans la phase de sécurisation des transactions en ligne qui constituent de nos jours, l’un des indicateurs clés du développement économique d’un  pays » avec l’opérationnalisation de la PKI.   

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique