Presidentielle 2004: Mila Assoute candidat à l'investiture du RDPC

Par TN | Mutations
- 25-Aug-2004 - 08h30   49935                      
21
Six cadres du parti souhaitent le voir briguer la magistrature suprême...
Réunis le 21 août dernier à Yaoundé, au nom du courant des modernistes, six militants du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), à savoir Martial Ndoe Essono (président de sous section), Mouliom Ndam (président de sous section), Marie Claire Mfono (président de section), Wosany Akanang (membre du Comité central), Derphine Mvodo et un certain Yerima, viennent d'adresser un courrier au président national Paul Biya. " L'organe de décision du courant des modernistes nous charge de vous transmettre, à toutes fins utiles, la déclaration par laquelle le groupe sollicite qu'il " plaise au Congrès de recevoir la candidature à l'investiture du candidat de notre courant pour les présidentielles du mois d'octobre 2004 à savoir le camarade Chief Mila Assoute Pierre, déjà investi au niveau de notre groupe ", disent-ils. Tous se fondent sur les dispositions statutaires du Rdpc, notamment celles prévues par les articles 59 des textes de 1996 et éventuellement l'article 58 de la nouvelle version en circulation du règlement intérieur, qui stipule que " sans préjudice des dispositions de l'article 27 alinéa 3 des statuts (qui font du président national le candidat d'officiel), le Comité central peut investir un ou plusieurs candidats, une ou plusieurs listes pour un même siège lors des consultations populaires. " Toujours selon ces derniers, " à quelques semaines de l'élection présidentielle, le courant des modernistes, comme d'ailleurs la grande masse militante du parti sont sans informations précises sur le ou les candidats potentiels du Rdpc à cette consultation populaire ". Par conséquent, le courant estime à travers cette déclaration qu’" il s'agit donc de clarifier le vide qui consiste à bloquer sciemment les aspirations légitimes d'un choix démocratique du candidat du Rdpc ". Au vu de tout ce qui précède, l'organe de décision remercie respectueusement le président national " de bien vouloir entériner cette démarche soumise à l'examen d'un éventuel congrès à tenir dans les délais raisonnables ". En dépit de ces actes de déférence, il semble tout à fait illusoire de penser que le président national du Rdpc accédera à cette démarche. On se souvient déjà, qu'au cours d'un congrès ordinaire tenu en 1996, c'est sur un ton méprisant que le président national du Rdpc avait asséné la phrase devenue entre temps célèbre : " Qui sont-ils ces ambitieux ? ", censée couper court aux intentions du défunt Victor Ayissi Mvodo que l'opinion publique soupçonnait de vouloir faire acte de candidature. Le candidat du courant dit des modernistes semble s’y être préparé. Dans son entourage, on se borne à vouloir démontrer que Paul Biya ne convoquera pas le congrès parce que, contrairement à ses déclarations, " il n'est pas un vrai démocrate ". Pour l'instant, l'on n’a pas véritablement enregistré de réactions de la part des anciens partenaires du chief Mila Assoute. En rupture de ban avec le chef supérieur de Santchou depuis quelques mois en raisons de profondes divergences sur la direction à donner au mouvement, Christian Penda Ekoka, Albert Mbida, Emmanuel Mve Elemva, Francis Mveng et autres semblent observer la situation avec circonspection. Tout juste l'un d'entre eux se contente-t-il d'affirmer sous le couvert de l'anonymat : " Nous notons déjà une contradiction sur l'interprétation des textes. Les signataires de cette déclaration ne tiennent pas compte des dispositions statutaires de 1999. Nous donnerons officiellement notre avis sur le sujet dans les tous prochains jours ".
  • E-mail 4
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique