Cameroun - Insécurité routière: 4700 personnes meurent par an au Cameroun des suites d’accidents de la route

Par Béatrice KAZE | Cameroon-Info.Net
- 16-Nov-2015 - 10h24   54360                      
1
Environ 50% des accidents de la circulation surviennent sur le seul tronçon Yaoundé-Douala et plus de 60% sur le triangle Yaoundé-Douala-Bafoussam-Yaoundé

Les chiffres sont effrayants. Douze personnes sont tuées  chaque  jour des suites d’accidents de circulation. Et c’est  en moyenne 4700 victimes  qui sont enregistrées par an au Cameroun. Ce bilan macabre a été dressé le 10 novembre dernier à Douala, à l’occasion de la première journée de communication sur l’engagement du secteur privé dans l’amélioration de la sécurité routière, rapporte le quotidiens Mutations dans son édition du jeudi 12 novembre 2015.

A en croire  des statistiques, environ 50% des accidents de la circulation surviennent sur le seul tronçon Yaoundé-Douala et plus de 60% sur le triangle Yaoundé-Douala-Bafoussam-Yaoundé. Outre les pertes en vie humaine, les pertes financières sont estimées à 100 milliards Fcfa par an, selon les documents de stratégie nationale de sécurité routière 2009-2014.

Afin d’inverser la tendance, le  secteur privé, en partenariat avec la banque mondiale se sont engagés à lutter contre ce fléau. C’est d’ailleurs ce qui justifie la tenue de la première  journée  de communication sur l’engagement du secteur privé dans l’amélioration de la sécurité routière. Cette initiative a pour objectifs « de partager les bonnes pratiques, et surtout, susciter l’intérêt d’un grand nombre d’entreprises dans le développement de stratégies opérationnelles et le respect de règles et mesures de sécurité routière, afin de prévenir les accidents ». 

L’objectif spécifique est «la contribution au développement durable des actions de prévention à travers l’éveil de conscience des usagers de la route pour un changement de comportements», rappelle Cécile Eyike, directrice de la Fondation Safe Way Right Way, coalition d’entreprises du secteur privé pour la lutte contre l’insécurité routière.

Dans le cadre de ses activités, la fondation envisage  «  l’ouverture d’un centre Safe Way Right Way commun de suivi Gps  en ligne et en direct de véhicules, la mise en place d’une base de données électroniques pour le partage de documents, l’organisation de campagnes de communication dans les villes et auprès des usagers ».

Des initiatives encouragées par le ministre délégué aux transports, Mefiré Oumarou, qui a exhorté le secteur privé à appuyer les efforts du gouvernement pour lutter contre l’insécurité routière, écrit Mutations. Depuis 2011, le Cameroun s’est  engagé dans le cadre du Plan global de la décennie d’action pour la sécurité routière 2011-2020, à baisser à 600 morts le nombre de personnes tuées par an des suites d’accident de circulation.

Béatrice Kazé

Auteur:
Béatrice KAZE
 @T_B_A
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique