Cameroun - Séjour de Paul Biya à Genève/Calibri Calibro (leader de la BAS): «Prochainement, nous allons envahir le centre-ville de Genève»

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 19-Jul-2021 - 09h06   8627                      
36
Calibri Calibro Capture d'écran
Après la manifestation du 17 juillet 2021, l’activiste annonce d’autres actions de protestation anti Biya.

La Brigade Anti-Sardinards (BAS) promet de faire du désordre à Genève, deuxième ville de la Suisse, tant que le Président Paul Biya y séjourne.

Après le rassemblement de samedi dernier, dispersé à coup de gaz lacrymogènes et autres canons d’eau, les activistes de ce mouvement d’opposants camerounais de la diaspora entend mener d’autres actions plus spectaculaires.

«Nous donnons jusqu’à samedi (24 juillet 2021, NDLR) aux autorités suisses. Si d’ici là Monsieur Biya n’a pas quitté la Suisse, nous allons organiser une grande manifestation, une grande contestation à Genève», annonce Calibri Calibro dans une nouvelle vidéo diffusée sur la toile.

Abdoulaye Thiam de son vrai nom, celui qui est présenté comme le leader de la BAS menace de rendre Genève invivable si le Président camerounais n’est pas contraint de quitter son lieu de vacances.

«Je puis aussi vous dire, à vous autorités suisses, que les prochaines actions de la Brigade Anti-Sardinards ne vont pas être déclarées. Ne nous attendez pas à la place des Nations Unies. Nous allons envahir le centre-ville de Genève. Nous n’allons pas vous dire quand ni comment, mais sachez que le centre historique de Genève va être pris d’assaut par les membres de la Brigade Anti-Sardinards», a-t-il promis.

Cette sortie est la preuve que les activistes camerounais ne sont pas impressionnés par les gros moyens, déployés par la police genevoise samedi dernier, pour faire respecter la mesure d’interdiction de la manifestation devant l’hôtel Intercontinental.

Certains des manifestants, dont Calibri Calibro, ont pourtant été condamnés par la justice suisse à des peines de jours-amende allant de  40 à 180 jours pour violation de domicile, entrée illégale en Suisse, infraction à la loi sur les armes, provocation publique au crime ou à la violence, empêchement d’accomplir un acte officiel.

 

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique