Le fondateur de Wagner menace de retirer ses forces du Bakhmut en Ukraine

Par AA / Moscou / Beraa Göktürk | AA
MOSCOU - 05-May-2023 - 18h53   18732                      
0
Evgueni Prigojine a imputé cela au ministère russe de la Défense qui n'a pas assuré les ravitaillements en munitions pour ses troupes

Le fondateur du groupe russe de sécurité Wagner, Evgueni Prigojine, a menacé de retirer ses combattants de la ville ukrainienne de Bakhmut le 10 mai prochain.

Dans un enregistrement vidéo paru ce vendredi, Prigojine a justifié sa menace par "l'incapacité du ministère russe de la Défense à assurer des munitions" pour ses troupes.

Il a déclaré que ses troupes prévoyaient de prendre totalement Bakhmut le 9 mai, coïncidant avec le Jour de la Victoire, "Cependant, les bureaucrates militaires qui ont vu cela, ont arrêté toutes les expéditions de munitions à partir du 1er mai", selon son expression.

Dans la séquence vidéo, Prigojine s’en est pris dans ses déclarations à la fois au ministre russe de la Défense, Sergeï Choïgou et au chef d'état-major, le général Valeri Guerassimov.

Le chef de Wagner a souligné qu'il ne servait à rien de combattre sans munitions et en risquant la mort des troupes de Wagner à Bakhmut, indiquant qu'elles remettraient leurs positions à l'armée russe si le retrait avait lieu.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a évité de commenter la menace de Prigojine concernant le retrait de ses combattants de Bakhmut, qui est le théâtre de combats acharnés contre l'armée ukrainienne depuis des mois.

Le 24 février 2022, la Russie a entamé ce qu’elle qualifie d’opération militaire spéciale en Ukraine, qui a suscité une vague d’indignation internationale et des sanctions économiques imposées contre Moscou. Pour mettre un terme au conflit, la Russie exige que Kiev abandonne son projet de rejoindre des alliances militaires, ce que l’Ukraine considère comme une "ingérence" dans ses affaires de souveraineté.

 

AA / Moscou / Beraa Göktürk

...

Russia’s Wagner group chief threatens to withdraw from Ukraine’s Bakhmut over ammunition shortage

Yevgeny Prigozhin says his fighters 'doomed to senseless death' without ammunition

MOSCOW (AA) - The head of Russia’s private military company Wagner on Friday threatened to withdraw his fighters from Bakhmut in eastern Ukraine if the Russian Defense Ministry fails to provide them with more ammunition.

"I am officially addressing the chief of the General Staff, the minister of defense, the supreme commander-in-chief and the people of Russia ... On May 10, 2023, we will have to hand over our positions in Bakhmut to units of the Defense Ministry and withdraw Wagner units to rear camps to lick our wounds," Yevgeny Prigozhin said in a statement.

He said that his group could take Bakhmut under control by May 9, but its offensive was stalled because of an ammunition shortage.

"Due to the lack of ammunition, our losses are growing exponentially every day," he said.

Prigozhin said he decided to withdraw the units from Bakhmut because in the absence of ammunition, the Wagner fighters "are doomed to senseless death.”

Russian forces have been trying for months to capture Bakhmut, a transport and logistics hub in Ukraine’s Donetsk region, which is part of the largely Russian-speaking industrialized Donbas region.

 

Elena Teslova/AA





Dans la même Rubrique