Ça bouge au sein de l’épiscopat camerounais

Par | Cameroon-Info.Net
Yaoundé - 07-May-2003 - 08h30   51110                      
0
Le Saint siège vient de rompre le silence par la nomination d’un évêque à Bafia, en remplacement de Mgr Athanase Bala atteint par la limite d’âge.
La nouvelle a été rendue publique samedi dernier par le nonce apostolique au Centre Jean XXIII de Mvolyé à Yaoundé. Fait remarquable de cette annonce, la presse, le clergé et une bonne partie des personnes invitées à la cérémonie sont arrivés en retard. Disons, à l’heure de la photo de famille entre l’heureux élu et la poignée de fidèles qui étaient dans la salle au moment de la lecture du communiqué papal. Prévue initialement à 13 h c’est finalement à 12 h que le doyen d’âge des diplomates accrédités à Yaoundé s’est présenté au lieu indiqué. Pour Mgr Félix Del Blanco Prieto, le pape Jean Paul II a accepté la démission de Mgr Athanase Bala âgé de plus de 75 ans. La nouvelle charge épiscopale a été confiée à l’abbé Jean Marie Benoît Bala jusque-là recteur du petit séminaire Sainte Thérèse de Mvolyé. Même s’il est vrai que le public attendait plutôt la nomination du successeur de l’archevêque de Yaoundé, le choix non moins judicieux de l’abbé Jean Marie Bala à Bafia a suscité des cris de joie aussi bien chez les confrères dans le sacerdoce que chez les jeunes séminaristes de Sainte-Thérèse qui ont appris la nouvelle quelques minutes plus tard. Avec emphase et beaucoup de gaieté franche et communicative, l’actuel administrateur diocésain de l’archidiocèse de Yaoundé, Mgr Joseph Akonga Essomba, a donné l’information aux « futurs prêtres » qui, d’instinct, ont clamé haut et fort leur joie proche de l’hystérie, oubliant par-là même que la scène se déroulait à l’intérieur de la chapelle du petit séminaire, un lieu sacré. Ni la présence du président de la conférence épiscopale nationale, Mgr Cornéluis Fontem Esua, n’a pu tempérer les manifestations de joie. L’abbé Jean Marie Benoît Bala, désormais évêque de Bafia est né en mai 1959 à Mbalmayo. Il est originaire de Mbankomo dans le département de la Mefou-Akono (province du Centre). En plus des études en philosophie et en théologie au grand séminaire de Nkolbisson, il est titulaire d’un diplôme en sciences sociales et en gestion obtenu à l’Institut catholique de Yaoundé. Ordonné prêtre depuis 1987 par Mgr Jean Zoa, il a dit placer son ministère sous le signe de la fraternité et de l’amour des chrétiens. En dehors du diocèse de Yaoundé où l’ordinaire des lieux (Mgr André Wouking)est décède depuis le 11 novembre 2002, Rome doit trouver une solution au problème du diocèse de Ebolowa-Kribi. Le siège de l’évêque reste désespérément vide de ce côté depuis la démission de Mgr Jean Baptiste Ama.
  • E-mail 1
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique