Cameroun: Après des décennies de souffrance, la ville d’Ambam (Sud) est désormais connectée au réseau électrique

Par Frédéric NONOS | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 27-Aug-2021 - 08h52   10875                      
88
Ambam Cameroun archives
La capitale départementale de la Vallée du Ntem est alimentée depuis le 25 août 2021 par le barrage hydroélectrique de Memve’ele.

La mise en service officielle de l’énergie électrique à Ambam a été effectuée le 25 août 2021 par le directeur général d’Electricity Developpment corporation (EDC), Théodore Nsangou. Désormais, la capitale départementale de la Vallée du Ntem, région du Sud, est alimentée 24/24 par l’énergie électrique sortie du barrage de Memve’ele.

La localité rompt ainsi avec des décennies de souffrance et ruptures intempestives d’énergie électrique alimentée par une centrale thermique devenue vétuste au fil du temps. La ville, apprend-on, était alimentée en moyenne 5 h par jour par une énergie instable qui causait des dépenses chiffrées à près d’1 milliard l’an pour l’achat du carburant.

La connexion de la ville au barrage hydroélectrique rentre dans le cadre du Projet de renforcement et d’extension des réseaux de transport et distribution d’électricité au Cameroun (Preretd) financé par la Banque africaine de développement (Bad), la coopération japonaise (Jaica) et le Cameroun.

« Les travaux ont été réalisés en urgence pour démanteler la vieille centrale thermique et permettre aux populations qui ont longtemps souffert de ses désagréments de bénéficier d’une énergie stable, propre et permanente », a confié à nos confrères de la Crtv, Martin Otele, coordonnateur du Preretd. Lancée par EDC, l’opération va se poursuivre avec les branchements et la pose gratuite des compteurs dans les 200 localités ciblées par le Preretd dans la Vallée du Ntem et la Mvila.

Commune frontalière du Gabon et de la Guinée équatoriale, la ville d'Ambam est située sur la route nationale 2 à 90 km au sud du chef-lieu régional Ebolowa et à près de 243 km de Yaoundé. La localité prend le nom de Ambam pendant la colonisation allemande par déformation du mot Mbama qui signifie campement en langue Ntoumou. Ambam est instaurée chef-lieu de subdivision en 1921 par l'administration coloniale française. Elle prend le statut de commune mixte rurale en 1952, puis commune rurale en 1974, avant d’être érigée chef-lieu du département de la Vallée du Ntem le 1er septembre1992.

Auteur:
Frédéric NONOS
 @t_b_a
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique