Cameroun - Coronavirus: Les Camerounais des Emirats Arabes Unis mis en garde sur les rassemblements devant le consulat

Par Yannick A. KENNE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 21-Apr-2020 - 17h17   2627                      
0
Ville de Dubaï CIN
Un communiqué du Consul général, Donatien Mebouogue, les appelle au respect des mesures édictées par les autorités émiraties, sous peine de sanctions prévues par le pays hôte.

De nombreux Camerounais, bloqués aux Emirats Arabes Unis depuis la fermeture des frontières à cause de la pandémie de COVID-19, veulent regagner leur pays. Ils sont aux abois, et ont cru pouvoir trouver une solution pour leur retour au pays en se rendant le mardi 14 avril 2020 devant le Consulat général du Cameroun dans ce pays. Sauf que cette fréquentation sujette à suspicion de la part des autorités émiraties, a contraint le Consul général du Cameroun aux Emirats Arabes Unis, à faire un rappel à l’ordre à ses compatriotes, dans un communiqué publié ce mardi 21 avril 2020.

«Les rassemblements populaires à but de revendication sont strictement interdits, et leurs auteurs punis par les lois du pays hôte», écrit Donatien Mebouogue, qui appelle par ailleurs ses compatriotes à observer scrupuleusement les mesures édictées par les autorités émiraties dans le cadre de la lutte contre la propagation du Coronavirus, en l’occurrence le couvre-feu 24h/24, le port obligatoire du masque et des gants dans les lieux publics, et l’acquisition, en cas de sortie souhaitée, d’une autorisation de déplacement délivrée par les autorités locales. Il précise que les contrevenants s’exposent aux sanctions prévues par la loi émiratie.

Cependant, il rassure tout de même que «le gouvernement camerounais est activement à pied d’œuvre depuis le début de cette crise pour la recherche d’une solution globale visant à accompagner le processus de rapatriement de tous les Camerounais bloqués en ce moment du fait de cette pandémie dans les pays étrangers, et engage ces derniers à faire davantage preuve de collaboration, de patience, de pondération et de responsabilité citoyenne», renchérit Donatien Mebouogue.

Auteur:
Yannick A. KENNE
 @yanickken39
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique