Cameroun – Crise anglophone: 13 étudiants de l’équipe de Football de l’université de Buea enlevés par des sécessionnistes

Par Claude Paul TJEG | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 21-Mar-2019 - 18h45   2883                      
12
Les abords de l'université de Buea, la capitale de la région anglophone du Sud-Ouest, au Cameroun, le 27 avril 2018 AFP/ALEXIS HUGUET
Ces derniers participaient à une séance d’entrainement en vue de leur participation aux jeux universitaires qui se dérouleront à Buea dans les prochains jours.

 

 

Ces dernières heures, les nouvelles qui proviennent des régions anglophones du Cameroun ne sont pas rassurantes. Le 20 mars 2019, Emmanuel Ngafesson Bantar ancien Secrétaire d’Etat au Ministère de la Justice en charge de l’Administration Pénitentiaire, a été enlevé par des individus armés. C’était dans sa maison, sis au quartier Ntabessi à Bamenda. Quelques heures avant ce rapt, l’entraîneur principal de Young Sport Academy Football Club, Sango Emmanuel Ndoumbè, a connu la frayeur de sa vie. Alors qu’il se rendait comme d’habitude aux entrainements, il a été enlevé, puis conduit vers un lieu inconnu. Avant d’être libéré quelques heures plus tard, dans des circonstances encore inconnues.

La série d’enlèvements s’est poursuivie ce mercredi 20 mars, avec le rapt de 13 étudiants de l’université de Buea. Ces jeunes étudiants, tous membres de l’équipe de football de cette institution universitaire, participaient à une séance d’entraînement au stade «Wembley», situé au sein de l’université, quand des hommes lourdement armés on fait irruption dans le stade, en les intimant l’ordre de  les suivre vers une destination encore inconnue. Révèle le journal Le Messager ce 21 mars 2019.

Quelques heures après, alors que tout le monde supputait sur le lieu vers lequel ont pu être emmenés ces jeunes gens, Un certain Mark Bareta, qui se présente comme le chargé de la communication du gouvernement de la république virtuelle d’Ambazonie, a fait une déclaration. Dans celle-ci, il loue cet enlèvement, qu’il attribue au Fako Restauration Forces, Une branche de la milice séparatiste «Amba Boys». Selon lui, il s’agit d’une mise en garde contre l’organisation des jeux universitaires à Buea.

Auteur:
Claude Paul TJEG
 @T_B_D
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique