Cameroun - Crise anglophone: Cinq morts, dont une femme et trois gendarmes, et plusieurs blessés graves dans à Widikum (Nord-Ouest)

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 14-Dec-2019 - 13h40   8581                      
4
La population à Widikum capture d'écran
Ils ont été tués pour certains après une attaque des séparatistes et pour d’autres suite à un échange de tirs entre miliciens et militaires.

L’émoi à Widikum, localité située dans le département de la Momo, région du Nord-Ouest. Cinq personnes ont perdu la vie au bout de 48 heures de terreur.

Le 12 décembre 2019, trois gendarmes et un civil ont été tués après une attaque attribuée aux combattants séparatistes.

Le lendemain, c’est-à-dire le 13 décembre, une femme a été tuée par balle suite à un affrontement armé entre les miliciens et les militaires.  

Selon les témoignages des habitants du coin, les ‘‘amba Boys’’ ont été surpris par les gendarmes en train d’effectuer un contrôle de passagers d’un véhicule au niveau de Long Street.

S’en est suivi un échange de tirs qui a été fatale à une jeune femme qui portait son bébé entre les mains.

«Les séparatistes nous ont demandé de se mettre à même le sol pour éviter les balles. Tout le monde l’a fait, sauf cette femme parce qu’elle avait son bébé. C’est pourquoi elle a reçu une belle», relate une autre femme ayant vécu le drame.

Son bébé, un petit nourrisson âgé de quelques mois seulement, est lui resté en vie.

Cet autre incident est enregistré sur le terrain alors qu’à Yaoundé, le parlement vient de se réunir en session extraordinaire pour étudier un projet de loi portant sur l’accélération de la décentralisation.

Le texte apporte des éclairages sur le statut spécial qui sera bientôt accordé aux régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Le gouvernement espère que son adoption et sa mise en œuvre permettront de mettre un terme au conflit.

Fred BIHINA

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique