Cameroun - Crise anglophone: Des éléments des forces de défense déployés dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest se plaignent de l’inconsistance de leur ration alimentaire

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 08-Feb-2018 - 13h08   18235                      
49
Armée camerounaise Archives
Ces derniers affirment également être sevrés depuis quelque temps de leurs « frais de poches » journaliers qui s’élèvent à 2000 FCFA.

Des éléments de défense déployés dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest pour mener la guerre contre  les sécessionnistes se plaignent de leur traitement. C’est le journal Repères en kiosque le mercredi 7 février 2018 qui révèle le mal être des militaires camerounais.

«On nous donne des repas froids, c’est un repas de guerre, immangeable, du riz sôtô qui vient dans les boîtes de conserve et qui a trop de sel, nous avons de la peine à en manger. Ça vient dans les petits cartons contenant deux boîtes de conserve. A l’intérieur du petit équipement qu’on donne il y a des allumettes pour réchauffer. Ce qui nous énerve, c’est que c’est le même repas tous les jours. L’excès de sel qui s’y trouve fait que la consommation, même si on voulait la forcer, devient très difficile», affirme un soldat interrogé par le journal.   

Repères révèle également que dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, la prime dédiée à la ration alimentaire quotidienne fait problème, surtout que, à en croire des témoignages, elle n’est pas régulière depuis quelque temps. En effet, depuis le 30 janvier dernier, soutient une source rencontrée par le journal, les militaires sont sevrés des fonds de poche qu’on leur donne souvent et qui s’élèvent à 2000 FCFA par jour.

«C’est pour cela qu’on nous donne ce repas froid qui donne la diarrhée à de nombreux camarades. Et même, ces 2000 francs ne peuvent pas permettre à un soldat d’être apte, énergique, le coût de la vie est très élevé ici. Ces 2000 francs sont très, mais alors très insuffisants. Puisque la population sait que nous sommes de l’armée, du coup, un plat qui coûte 500 FCFA est vendu à 1000 francs. Et donc si on prend un repas de 1000 francs le matin, un autre dans l’après-midi vers 13/ 14h, il faut être sûr que la nuit, c’est le jeûne», affirme un militaire sous  anonymat.

Et de poursuivre : «il ne faut pas perdre de vue que nous sommes très mobiles, ce qui creuse le ventre. Si au moins on nous permettait d’aller retirer notre argent tout le temps, on aurait certainement moins de problèmes. Ceux qui ont des cartes de crédit n’ont pas trop de problèmes, ils sont obligés d’aller faire des retraits pour améliorer leurs conditions de vie».

Auteur:
Otric NGON
 contact@cameroon-info.net
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique