Cameroun - Electricité/Eric Mansuy (DG d’ENEO): «En 2020, nous envisageons le remplacement de 50 000 poteaux bois dégradés, et environ 40 000 en 2021»

Par Wilfried ONDOA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 25-Mar-2020 - 08h23   1198                      
0
Eric Mansuy Facebook
C’est pour améliorer les problèmes de coupures régulières d'électricité que les usagers continuent de subir.

Le directeur général d’ENEO, Eric Mansuy, a accordé une interview au quotidien à capitaux publics Cameroon Tribune dans sa parution du 24 mars 2020. Il a donné d’un côté, les raisons des coupures qui persistent. De l’autre côté, Eric Mansuy a parlé des dispositions prises par le gouvernement camerounais et la société qu’il dirige, pour résoudre ce problème.

Pour les coupures, «depuis fin 2019, de nombreuses contraintes ont fortement perturbé le processus d’équilibre entre l’offre et la demande dans le Réseau Interconnecté Sud (RIS) et le Réseau Interconnecté Est (RIE). Nous observons notamment que la croissance régulière de la demande en énergie augmente les contraintes sur les réseaux (surcharge de transformateurs d’interconnexion, congestion sur les lignes de transport) qui limitent les capacités d’évacuation des productions des centrales hydrauliques sur le réseau de transport, malgré la bonne hydraulicité observée cette année dans les lacs», précise le DG d’ENEO.

Dans la même logique, il affirme que: «la sollicitation plus importante de nos centrales thermiques cause à son tour, une augmentation des besoins en carburant. Besoins qu’Eneo ne peut satisfaire entièrement à cause du manque de liquidités. C’est tout le secteur de l’électricité qui est en proie à cette crise aiguë de liquidités. Pour ENEO, c’est en grande partie dû à d’énormes impayés, qui nous empêchent d’honorer tous nos engagements».

Pour sortir de cette situation, le patron d’ENEO confie à notre confrère que: «depuis décembre dernier, le Premier Ministre, Chef du gouvernement, a pris la mesure des menaces qui pèsent sur le secteur et a instruit les ministres et administrations concernés de prendre les actions nécessaires au rétablissement de l’équilibre financier du secteur en général. Ces actions comprennent, entre autres, l’injection immédiate de liquidités, puis la levée cette année, des fonds nécessaires à l’apurement de l’ensemble des dettes».

Par ailleurs, au sujet du problème d’approvisionnement en poteaux bois, Eric Mansuy informe qu’une convention a été signée entre ENEO et le gouvernement camerounais pour la coupe des plants d’Eucalyptus dans les forêts de baleng à l’Ouest du pays; Puisqu’incapable de continuer à le faire dans le Nord-Ouest, à cause de la crise sécuritaire.

Cet accord permettra à ENEO d’avoir 20 000 poteaux. Toujours insuffisants, le besoin annuel étant de 70 000 poteaux l’année, un mix de poteaux en bois et béton est annoncé. «En 2020, nous envisageons le remplacement de 50 000 poteaux bois dégradés, et environ 40 000 en 2021», a-t-il conclu.

Auteur:
Wilfried ONDOA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique