Cameroun - Gendarmerie Nationale: Le Groupement de la circulation routière reçoit du matériel moderne de surveillance des voies de communication

Par Wilfried ONDOA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 29-Jun-2020 - 16h41   2916                      
0
Nouvelles combinaisons de G.N Abraham Ndjana Modo
Il s’agit des motocyclettes lourdes, des uniformes, des paires de bottes de motocyclistes et des alcooltests chimiques.

Le 26 juin 2020, le Groupement de la circulation routière de la Gendarmerie Nationale a reçu un matériel moderne de surveillance des voies de communication. Ledit matériel a été  remis par le général de brigade Elokobi Daniel Njock, le directeur central de la coordination à la gendarmerie nationale. Le commandant du groupement de la circulation routière N°1 (Centre-Sud-Est), le chef d’escadron Anastasie Deuwa Ngacko, a reçu ce matériel à la cour d’honneur du Commandement des écoles et centres d’instruction de la gendarmerie (CECIG) au Camp Yeyap, à Yaoundé.

Ce sont «dix rutilantes motocyclettes lourdes, 39 uniformes, 42 paires de bottes de motocyclistes ainsi que 40 000 alcootests chimiques, à repartir dans les cinq groupements de la circulation routière du pays», rapporte le quotidien national bilingue Cameroon Tribune en kiosque ce 29 juin 2020.

Pour le chef d’escadron Anastasie Deuwa Ngacko, parlant des motocyclettes reçues dans les colonnes du journal: «Ce sont des motos très modernes, sophistiquées, qui peuvent aller jusqu’à 240 km/h et sont dotées de dispositifs d’airbag et autres, tant pour la conduite diurne et que celle nocturne. Grâce à elles, nous allons être davantage dynamiques et mobiles car la présence du gendarme c’est le commencement de la sagesse».

D’après notre confrère, «le commandant du groupement de la circulation routière N°1 a annoncé qu’il y aurait de moins en moins des postes fixes. Ainsi, les usagers, plus fréquemment confrontés aux gendarmes, seront contraints d’ajuster leurs comportements, ce qui va contribuer à réduire les risques d’accidents».

L'objectif  de cette dotation est entre autres, de «réduire le taux de mortalité sur les routes», peut-on lire.

Wilfried ONDOA

Auteur:
Wilfried ONDOA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique