Cameroun - Hommage: Le président sénégalais Macky Sall en visite dans la famille Ahidjo à Dakar

Par Yannick A. KENNE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 25-May-2021 - 14h00   7107                      
6
Macky Sall chez les Ahidjo Facebook/Boris Bertolt
L’homme d’Etat est allé porter un message de réconfort aux membres de la famille du tout premier président camerounais, Ahmadou Ahidjo, décédé en 1989, et dont l’épouse, Germaine Ahidjo, a aussi quitté ce monde le 20 avril 2021 dans la capitale sénégalaise.

Un mois après la disparition de l’ex-première dame du Cameroun, Germaine Ahidjo, le président du Sénégal, Macky Sall, a rendu visite à sa famille à Dakar, la capitale sénégalaise. Le président sénégalais est arrivé dans la soirée du lundi 24 mai 2021 au domicile des Ahidjo, en compagnie de quelques-uns de ses collaborateurs. Drapé sobrement dans un boubou gris, il est allé porter son message de réconfort aux Ahidjo, toujours éplorés par la disparition de leur mère, et grand-mère, décédée le 20 avril 2021 des suites de maladie à Dakar.

Un geste qui témoigne, s’il en était encore besoin, de l’importance que le pouvoir sénégalais accorde à la toute première famille présidentielle du Cameroun, exilée dans ce pays de l’Afrique de l’Ouest.

Au lendemain de son décès, Germaine Ahidjo avait été inhumée dans la pure tradition musulmane au cimetière de Yoff, aux côtés de son époux, Ahmadou Ahidjo, décédé en 1989, selon ses dernières volontés. Macky Sall n’était pas à ses obsèques, mais par son geste, il a su se racheter, alors même que les autorités diplomatiques camerounaises au Sénégal sont restées indifférentes à cette importante disparition.

C’est en réalité une partie de l’histoire du Cameroun qui est enterrée dans ce pays de l’Afrique de l’Ouest. Avant le décès de Germaine, il s’est souvent posé avec acuité la question du rapatriement des restes du tout premier président camerounais. Le vœu de Germaine n’aura pas été exaucé de son vivant, et bien malin celui qui pariera sur le timing du rapatriement, non plus seulement des restes d’Ahmadou Ahidjo, mais également de ceux de Germaine son épouse.

Auteur:
Yannick A. KENNE
 @yanickken39
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique