Cameroun - Insécurité: Cinq militaires tués et huit blessés dans une attaque surprise de Boko Haram à l’Extrême-Nord

Par Peter KUM | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 15-Sep-2019 - 13h45   5791                      
12
Cette capture d'écran d'une vidéo publiée le 2 janvier 2018 par Boko Haram montre des combattants du groupe islamiste BOKO HARAM/AFP/Archives/Handout
Des combattants de Boko Haram ont attaqué le poste militaire de Soureram, dans la zone du Lac Tchad, dans la nuit de samedi à dimanche 15 septembre 2019.

Au moins cinq militaires ont été tués dans l'attaque d'une base militaire par des combattants du groupe terroriste Boko Haram dans l’Extrême-Nord du pays, en proie à une sanglante insurrection armée depuis 2015, a-t-on appris des sources sécuritaires de la Force Mixte Multinationale (FMM).

« Les terroristes ont attaqué nos forces dans la nuit de samedi à dimanche  dans la localité de Soureram  près de Fotokol », a souligné un responsable de la Force Mixte Multinationale, précisant qu’« au moins cinq militaires ont été tués et huit autres blessés ». Selon cette même source, les combattants de Boko Haram ont saccagé le poste militaire et pillé des armes.

 

Ils ont « pris les soldats par surprise », a précisé un autre officier de la FMM, toujours anonymement. Les soldats n'ont donc pas pu appeler à l'aide les autres bases militaires situées à proximité.

C’est l’une des attaques les plus meurtrières enregistrées ces derniers mois dans la région de l’Extrême-Nord où les incursions de Boko Haram sont fréquentes.

 

La zone du Lac Tchad est le théâtre d’un regain d’attaques de la secte nigériane, Boko Haram. Dans la nuit du dimanche 9 au lundi 10 juin dernier, plus de 300 combattants de Boko Haram, lourdement armés, avaient attaqué la localité de Darak dans le département du Logone et Chari. La riposte des forces de défense camerounaises déployées dans cette localité avait donné lieu à de violents combats.  17 militaires et 9 civils avaient été tués dans cette attaque.

L'insurrection lancée par Boko Haram en 2009 au Nord-est du Nigéria a ensuite gagné le Niger, le Tchad et le Cameroun voisins, poussant à la création d'une une coalition régionale, la Force Multinationale Mixte.

Auteur:
Peter KUM
 @mafanypet
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique