Cameroun - Journée mondiale de l’Environnement: Le ministre de l’Environnement, de la Protection de la Nature et du Développement Durable, Hele Pierre, sensibilise contre la dégradation de la nature

Par Wilfried ONDOA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 03-Jun-2020 - 14h20   1614                      
1
Hele Pierre, MINEPDED archives
Il a tenu une conférence de presse à cet effet le 2 juin 2020.

Le 2 juin 2020, soit quelques jours avant la célébration de la journée mondiale de l’Environnement (5 juin), le ministre de l’Environnement, de la Protection de la Nature et du Développement Durable (MINEPDED), Hele Pierre, a tenu une conférence de presse à Yaoundé. Il était question pour le patron de ce département ministériel, de sensibiliser contre la dégradation de la nature.

C’est le bilan de santé de notre environnement, qui affiche des signaux rouges à cause de nombreuses atteintes, «et aussi les mesures prises pour rectifier le tir qui étaient présentées à la presse hier (2juin)», rapporte le quotidien national bilingue Cameroon Tribune en kiosque ce 3 juin 2020.

Pour le ministre, «le Cameroun n’a pas encore atteint la cote d’alerte, mais il est urgent d’agir et de prendre dès maintenant des mesures pour assurer à notre pays et aux générations futures un avenir durable. A cet effet, le gouvernement a entrepris plusieurs actions qui s’insèrent dans la vision d’un Cameroun vert», peut-on lire.

Malgré la position du Cameroun sur le plan africain (5e et 4e pour la faune et la flore), et ses 22 millions d’hectares de forêts; son «environnement subit des agressions. Il y a une dégradation constante de l’air, du climat, des terres. Ce qui impacte bien évidemment les ressources hydriques et minières mais aussi notre biodiversité», recense Hele Pierre dans les colonnes du journal.

Ainsi, il est question pour le MINEPDED de «conjuguer nos efforts pour garantir à notre pays un environnement sain». Cela, «par la sensibilisation, moyen suprême pour sortir de cet engrenage qui au quotidien prend à la nature ce qu’elle a de plus précieux», relève notre confrère.

Wilfried ONDOA

Auteur:
Wilfried ONDOA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique