Cameroun - justice: La plainte du MRC contre le ministre Atanga Nji a été rejetée

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 18-Apr-2019 - 05h33   2829                      
3
Paul Atanga Nji capture d'écran
Le Président du Tribunal de Grande Instance (TGI) du Mfoundi a déclaré la demande du MRC «sans objet».

Pour Olivier Bibou Nissack, porte-parole de Maurice Kamto, leader du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), «la défunte Union Soviétique de Staline est désormais en voie de réincarnation dans la sphère judiciaire Camerounaise, cela ne fait plus l'ombre d'aucun doute. Autant de motifs pour poursuivre plus avant le combat, et notamment celui juridique contre cet empire de non-droit qui étend sa férule sous la houlette du régime illégitime de Yaoundé», a-t-il commenté sur sa page Facebook.

Le Tribunal de Grande Instance (TGI) du Mfoundi s’est prononcé le 17 avril 2019, sur la demande du MRC qui sollicitait l’annulation du communiqué du de Paul Atanga Nji, Ministre de l’Administration Territoriale (MINAT), interdisant les manifestations et réunions publiques de ce parti, les 6 et 13 Avril 2019. Au terme de deux jours d’audience et de débats houleux, le président du TGI a déclaré cette requête «sans objet», au motif que les dates avancées pour les manifestations du MRC sont déjà passées.  

«Un véritable déni de justice. Une juridiction saisie avant la date des manifestations, choisit de statuer après la date prévue pour les manifestations pour déclarer que la demande d'annulation de l'acte d'interdiction est désormais sans objet. N'est-ce pas le meilleur moyen de convaincre le justiciable que le recours à une justice aux ordres est désormais sans objet ?», a réagi un avocat du collectif de défense du MRC.

Fred BIHINA

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique