Cameroun: La ministre de l’Habitat et du Développement Urbain, Célestine Ketcha Courtès, remet les clés à une nouvelle vague d’acquéreurs de logements sociaux ce 27 juillet 2021 à Douala

Par Frédéric NONOS | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 27-Jul-2021 - 12h20   2193                      
1
Logements sociaux de Mbanga-Bakoko (Douala) Frédéric Nonos
Il s’agit de la quatrième remise de logements aux bénéficiaires depuis le lancement du projet en 2010.

Après les 53 acquéreurs le 25 mai dernier, la ministre de l’Habitat et du développement urbain (MINHDU) procède à la remise des clés ce 27 juillet à une nouvelle vague d’acquéreurs des logements sociaux de Mbanga-Bakoko à Douala. Cette nouvelle remise qui intervient en l’espace de deux mois est le résultat, apprend-on, de la célérité du traitement des dossiers d’acquéreurs. L’on se souvient que dans un communiqué signé le 24 mai 2021, Célestine Ketcha Courtès « portait à la connaissance des 119 acquéreurs de la liste éligible, qu’à date, seuls 64 clients ont réactualisé leurs dossiers à l’agence du Crédit foncier du Cameroun (CFC) de Douala ».

« Sur les 53 encore éligibles aux financements CFC, précisait le MINHDU, seuls 18 ont transmis leurs dossiers au siège du CFC. Ceux des acquéreurs non retenus dans la première liste transmise au MINHDU par le CFC ou n’ayant pas actualisé leurs dossiers sont invités à se rapprocher immédiatement du CFC pour finalisation de ces dossiers». Cette remise est relative à une convention signée le 10 mai dernier entre le CFC et l’Etat en vue de la couverture des prêts pour accélérer la remise des clés aux acquéreurs via le CFC. En effet, 250 acquéreurs sont en attente de leurs logements à Douala depuis 2013.

Sur les 1675 logements en construction depuis 2010, seuls 500 ont déjà été réalisés. Les bénéficiaires de ce jour font partie de la 4e vague après les 50 premiers en août 2019, 32 en juillet 2020 et 53 en mai dernier. Lancé en 2010 avec une phase pilote de 1675 logements en cours de finalisation, le programme gouvernemental de construction de 10 000 logements sociaux et de 50 000 parcelles constructibles, s’appuie sur le trio institutionnel SIC, Maetur, Crédit foncier.

 

Auteur:
Frédéric NONOS
 @t_b_a
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique