Cameroun : La police s’insurge contre les attaques dirigées contre ses éléments sur différents terrains d’opération

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 22-Jul-2021 - 19h31   7805                      
6
Police camerounaise archives
Ce jeudi 22 juillet 2021, la Délégation générale à la sûreté nationale, par la voix de sa cellule de communication, a réagi à la récente tuerie des policiers au Nord-Ouest et à la prise de bec que ses éléments ont eue récemment avec Nourane Fotsing, députée PCRN.

Le Dimanche 18 juillet 2021, les combattants sécessionnistes ont tué dans la localité de Bali, Région du Nord-Ouest, cinq policiers qui se trouvaient dans une voiture. 48 heures après, les sécessionnistes ont aussi ôté la vie à un autre policier toujours dans la Région du Nord-Ouest. Après avoir déploré ces crimes, la hiérarchie de la police a tenu à rappeler que son déploiement sur le terrain n’a d’autres objectifs que la protection des populations civiles.

«Le policier est comme l’ange gardien des populations. Il est prêt  à aller jusqu’au sacrifice suprême dans l’intérêt de la patrie et des populations. C’est dans cet engagement républicain, qu’une patrouille motorisée de policiers qui sécurisaient les populations dans la ville de Bali, Région du Nord-Ouest, a été victime d’une attaque lâche et barbare des séparatistes sécessionnistes le dimanche 18 juillet 2021. Les 5 policiers qui occupaient le véhicule, ont été tués. Le mardi 20 juillet, un autre policier est tombé au champ des batailles dans une autre embuscade tendue par les séparatistes sécessionnistes dans la même Région du Nord-Ouest. Ces assassinats atroces et sauvages, n’ébranlent guère la détermination des forces de l’ordre à accomplir leur mission régalienne avec loyalisme et dévouement. Au contraire, les forces de défense et de sécurité, iront de l’avant » a déclaré ce jeudi matin, le commissaire Antoine Etouh Ngoti dans Canal police, le microprogramme de la Sûreté nationale diffusé sur le poste national de la CRTV.

Au sujet de la prise de bec que les policiers ont eu le mardi 20 juillet dernier à Bafoussam avec l’honorable Nourane Fotsing, le commissaire Antoine Etouh Ngoti regrette le fait que certains usagers ignorent encore le rôle de la police. « Un policier est un serviteur de la Nation qui œuvre au quotidien pour le maintien de la paix et veille à la sécurité des personnes et de leurs biens… Sur le terrain, le policier, dans la plupart des cas, n’agit pas de sa propre initiative. Il exécute les ordres de sa hiérarchie et de toutes les autres autorités compétentes, notamment, les autorités administratives, judiciaires et municipales, dans l’intérêt général des populations. Malheureusement, au lieu de bénéficier de la collaboration de tous et de chacun, les policiers sont victimes d’atteintes de toutes sortes à leur intégrité physique et morale de la part de ceux la même qu’il protège et sécurise. Le trafic d’influence, l’outrage, les violences et les voies de fait à fonctionnaires, les injures, les menaces  et autres sont autant d’abus que les usagers font subir aux policiers dans l’exercice de leurs fonctions » a-t-il relevé, avant d’inviter la population à collaborer et faire confiance en sa police.

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique