Cameroun - Le message d’adieu du Colonel Didier Badjeck: «Nous ne quitterons jamais le bateau. Nous sommes des combattants de conviction et non de poste»

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 25-Mar-2019 - 15h47   5720                      
17
Colonel Didier Badjeck Archives
L’ancien chef de la division communication du ministère de la défense rejoint devient conseiller technique à l’inspection générale des armées.

Appelé à d’autres fonctions le 5 mars 2019 par le président de la République du Cameroun, l’ancien chef de la division communication du ministère de la défense a tenu à faire des adieux publics. Didier Badjeck a publié un message d’adieu le dimanche 24 décembre 2019. Le nouveau conseiller technique  à l’inspection générale des armées n’a pas manqué de répondre comme à son habitude à ses détracteurs. ''Des ennemis ont trop vite triomphé, pensant que je pouvais être déçu de ma situation actuelle », écrit le colonel de l’armée de l’air. Qui se dit marquée par le témoignage de satisfaction que lui a fait le ministre de la défense Joseph Beti Assomo lors de son installation dans ses nouvelles fonctions. Didier Badjeck promet de conserver l’état d’esprit qui était le sien lorsqu’il était le responsable de la communication.

Voici dans son intégralité le message d’adieu du Colonel Didier Badjeck

''Bonjour, j'ai pris un peu de recul entre temps, pour faire surtout le vide et me détacher d'une fonction qui me collait à la peau. Des ennemis ont trop vite triomphé, pensant que je pouvais être déçu de ma situation actuelle ». Je voudrai dire que le seul souvenir qui me restera comme un trophée et de manière résiliente, après 8 ans passés à la DIVCOM, (ce qui est le record absolu), est le témoignage de satisfaction que m'a fait monsieur le Ministre Délégué à la Présidence chargé de la Défense au cours de mon installation. Un témoignage bref, sincère et élogieux qui récompensait 8 années de lutte contre les imposteurs de la République. Mais en toute chose il y a une fin, et il faut savoir tirer du bonheur en ce que nous avons fait, surtout quand cela a été fait avec loyauté et abnégation. Je n'ai sûrement pas été infaillible. Je vous remercie tous pour votre indulgence, je remercie surtout et d'abord les combattants de la toile, ceux qui m'ont encouragé et soutenu, les républicains et les patriotes. Nous ne quitterons jamais le bateau. Nous sommes des combattants de conviction et non de poste. Ne laissons jamais l'ennemi nous vaincre. En 8 ans, je me suis construit une image qui ne m'appartient plus. Même si je devrais prendre ma retraite dans quelques jours, sans que ce ne soit une sanction, car le 5 avril prochain j'aurai 58 balais, mes forces seront investies avec vous pour continuer le combat de cette belle défense populaire, chère à notre pays. Maintenant, aux délateurs, à tous ceux qui auront passé leur temps à m'insulter, voyez-vous, je suis fier d'avoir mené le bon combat, et je ne m'arrêterai sous aucun prétexte. Dès que les institutions seront attaquées, je me joindrai à la cohorte. A toi qui te reconnais sous cette coupole, je dois te dire comme Antoine de St-Exupéry, " si tu diffères de moi mon frère, loin de me léser, tu m'enrichis". Que n'ai-je pas vu et entendu? Insultes, railleries, calomnies... la bonne nouvelle est que je vous pardonne, et j'éprouve de l'aisance à réaliser que vous vous sentiez heureux dans l'abjection, c'est votre droit. On se reverra certainement. Pour les copains des fora, je ne laisse rien, je ne suis pas parti. Les Fake news sont une gangrène qu'il faut tuer. A mon cadet, le tout nouveau DIVCOM, je lui souhaite le meilleur. A très vite.''

Colonel Badjeck

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique