Cameroun: Le PNUD équipe en lampes solaires les écoles, centres de formation professionnelle et centres de santé de la commune de Logone Birni (Extrême-Nord)

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 08-Mar-2018 - 05h13   2204                      
4
Lampes solaires Archives
L’ambassadeur du Japon au Cameroun était à Kousseri le 5 mars 2018. C’était à l’occasion de la remise solennelle de 206 kits de lampes solaires à certaines structures sociales de la commune de Logone Birni, département du Logone et Chari.

Son excellence Kunio Okamura y a accompagné madame Allegra Baiocchi, la représentante résidente du PNUD au Cameroun qui offrait cet important don avec l’appui financier du Japon à certaines écoles, centres de formation professionnelle et centres de santé dans quatre localités à savoir: Nkidam, Kalkoussam, Logone Birni et Zimado.

Elle a tenu à rappeler que la mobilisation de ces équipements est «l’heureux aboutissement d’une fructueuse collaboration entre l’entreprise citoyenne japonaise ‘’Panasonic’ et le PNUD».

Selon Cameroon Tribune en kiosque le mercredi 7 Mars 2018, la donatrice n’a pas omis de préciser la clé de répartition de ces lampes. Ainsi, 108 seront destinées aux enseignants des écoles primaires pour leur permettre de bien préparer leurs cours, 84 vont aux enseignants et aux jeunes des centres de formation professionnelle et les 24 autres sont prévues pour le centre médical d’arrondissement de Logone Birni.

Au nom des populations bénéficiaires, Hamida Babba, le troisième adjoint préfectoral de kousseri qui, au nom du préfet du Logone et Chari présidait cette cérémonie organisée à l’esplanade du stade de Kousseri, a saisi cette opportunité pour saluer les relations de coopération qui lient le Cameroun à ses amis, précisément le tandem Japon-PNUD.

En effet, le Cameroun compte parmi les bénéficiaires de la coopération du Japon avec l’Afrique. Cette collaboration date pourtant de 1980, avec un premier projet portant sur l'augmentation de la production agricole (renforcement de l'autosuffisance alimentaire à travers la fourniture de produits et d'équipements), d'une valeur de 4 milliards de F CFA.

L'ouverture d'une ambassade à Yaoundé interviendra quant à elle onze ans plus tard. Entre 1980 et 1999, le Japon a débloqué 20,7 milliards de yens (environ 104 milliards de F CFA) pour le financement de projets de développement. Il a aussi octroyé plusieurs aides non remboursables en faveur des secteurs du développement humain, ainsi que des dons de petite taille pour la santé et le bien- être, la femme, l'éducation et les infrastructures.

Plusieurs Camerounais ont aussi effectué des stages de formation dans divers domaines au Japon.

Auteur:
Otric NGON
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique