Cameroun: Le Projet d'alimentation en eau potable de la ville de Yaoundé et ses environs (PAEPYS) évalué ce 27 juillet 2021 à 78% de réalisation

Par Frédéric NONOS | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 27-Jul-2021 - 14h28   2948                      
2
Projet d'eau de la Sanaga Archives
C’est ce qui ressort de la visite des sites des travaux effectuée ce jour par le ministre de l’Eau et de l’Energie (MINEE), Gaston Eloundou Essomba.

Estimé à 68% d’exécution en octobre 2020, le PAEPYS est évalué à ce jour à 78%. C’est le taux d’avancement des travaux révélé ce 27 juillet par le MINEE au terme de la visite d’évaluation des sites des travaux. Gaston Eloundou Essomba est passé tour à tour par la station de pompage d'eau à Nyom II exécutée à 53%; la station de pompage d'eau traitée à Nkometou III réalisée à 92%; le poste de transformation électrique à Nkometou III réalisé 96%; l'usine de pose des conduites DN 1800 à Obala construite à 97%; la station de captage d'eau brute à Nachtigal bâtie à 93% ; et l'usine de traitement d'eau à Emana-Batchenga réalisée à 97%.

Par la suite, le MINEE a tenu une séance de travail avec toutes les parties prenantes du projet, au terme de laquelle il a insisté sur le respect du calendrier de livraison de ce chantier prorogé jusqu’au 21 juillet 2022. Sa livraison était initialement prévue en décembre 2021, mais a été rallongée suite à la crise sanitaire du coronavirus, a-t-on appris. Financé par un prêt d’Eximbank China pour un coût total de 399 milliards FCFA, le PAEPYS est exécuté depuis 2017 par l’entreprise chinoise Sinomach. Ce projet devrait mettre un terme au déficit en eau potable de la ville de Yaoundé, en apportant dans sa phase initiale un complément de 300 000 m3/j extensible à 400 000 m3/j.

A date, les besoins de Yaoundé en eau potable sont estimés à 315 000 m3/jour et l’unique usine de traitement d’eau d’Akomnyada qui alimente la capitale ne produits que près de 100 000 m3/j. Ce qui crée un déficit de 215 000 m3/j. Conséquence, Yaoundé connaît un rationnement permanent de l’eau potable. Le PAEPYS permettra également de couvrir les villes et localités riveraines de Yaoundé, notamment Batchenga, Obala, Nkometou, Soa et Ntui.

Auteur:
Frédéric NONOS
 @t_b_a
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique