Cameroun : L’ordre national des médecins ouvre une enquête sur le décès suspect de Maitre Sylvain Souop.

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 20-Jan-2020 - 02h41   4012                      
0
Me Sylvain Souop archives
« Au vu des circonstances, l’Ordre dont j’ai la responsabilité de la direction s’est autosaisi afin d’examiner tous les contours ayant entrainé la survenue de ce drame » a écrit le président de l’Ordre national des médecins du Cameroun (ONMC) dans une lettre de condoléances adressée ce vendredi 17 janvier 2020 au bâtonnier de l’ordre des avocats du Cameroun.

 

Victime d’un accident de la circulation dans la nuit du 10 au 11 janvier 2020 à l’entrée de Bafoussam, ville chef-lieu de la Région de l’Ouest, Maitre Sylvain Souop, est mort le 16 janvier au Centre des urgences de Yaoundé. Un décès qui a surpris tout le monde car, l’avocat au barreau du Cameroun, qui est sorti de l’accident avec une fracture apparemment anodine au bras droit, était vraisemblablement hors du danger.

Ainsi la thèse d’un décès suite à une anesthésie avant l’opération sur son bras droit fracturé est une pilule difficile à avaler par des confrères, amis et connaissances de la victime, proche de l’opposant Maurice Kamto, président du parti politique MRC (Mouvement pour la renaissance du Cameroun).

Certains soupçonnent une faute ou une erreur médicale, d’autres dénoncent un assassinat politique. En réaction, l’ordre national des médecins du Cameroun a décidé d’ouvrir une enquête déontologique afin de clarifier les circonstances du décès de Maitre Sylvain Souop.

« Au vu des circonstances, l’Ordre dont j’ai la responsabilité de la direction s’est autosaisi afin d’examiner tous les contours ayant entrainé la survenue de ce drame » a écrit le président de l’Ordre national des médecins du Cameroun (ONMC) dans une lettre de condoléances adressée ce vendredi 17 janvier 2020 au bâtonnier de l’ordre des avocats du Cameroun. « C’est le lieu d’informer les populations que l’Ordre s’est autosaisi du problème et a mis sur pied, une commission composée d’éminents spécialistes qui après investigations, se chargeront d’apporter toutes les clarifications sur le plan technique sur les circonstances ayant entrainé ce drame » a renchéri dans un communiqué, Dr Atedjoe Gervais Gabriel, Secrétaire général de l’ONMC.

En attendant, la polémique enfle sur les circonstances de la mort subite du célèbre juriste.

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique