Cameroun - Lutte contre le SIDA: 37 435 nouvelles personnes vivant avec le VIH identifiées au premier semestre 2020

Par Béatrice KAZE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 26-Nov-2020 - 12h06   5064                      
0
Vih-Sida Internet
L’information a été révélée par le Comité national de lutte contre le SIDA.

En dépit du contexte sanitaire marqué par la  pandémie du nouveau coronavirus, le gouvernement camerounais a poursuivi sa riposte contre le VIH/SIDA. Selon des statistiques fournies par le Comité national de Lutte contre le SIDA (CNLS), environ 1 213 251 personnes ont été dépistées au premier semestre de l'année en cours dont, 37 435 nouvelles personnes vivant avec le VIH identifiées, pour un taux de prévalence estimé à 3,1%.

En ce qui concerne les régions les plus touchées, les régions du Sud et du Centre viennent en tête avec respectivement 5,9% et 4,1% de taux de prévalence. L’Adamaoua (3,9%) et l’Est (3,7%). Quant à la région du Nord-Ouest, elle enregistre un taux de prévalence de 1,9%.

Le programme a mis 30 061 personnes VIH+ sous traitement parmi les 37 435 personnes identifiées VIH+. Pour inverser la courbe, le ministère de la Santé Publique et ses partenaires envisagent d’intensifier la riposte. «On a une perspective d’accélération de notre riposte contre le VIH. Et nous voulons rentrer dans le couloir parce que les préoccupations les plus fortes sont au niveau des jeunes filles et des adolescents. Le programme est en train de revoir sa politique sur ce point-là et avec les partenaires, nous sommes en train de vouloir agir fortement sur cette tranche d’âge-là pour que les 15-24 ans ne soient plus les personnes qui sont les plus infectées», a déclaré le ministre de la Santé Publique, Malachie Manaouda, au cours du lancement de la 5e édition du mois camerounais de lutte contre le SIDA, le 17 novembre 2020.

Pour accélérer la lutte contre la pandémie, le gouvernement a instauré depuis le 1er janvier 2020, la gratuité du dépistage, de la prise en charge du VIH dans les formations sanitaires (FOSA) et dans les organisations à base communautaires (OBC).

Par ailleurs, les activités de lutte contre la stigmatisation et la discrimination, de promotion de l’adhérence au traitement, le renforcement de la rétention aux soins des personnes sous traitement, réduire les cas d’échecs thérapeutiques et la résistance du virus continuent d’être le cheval de bataille du Programme.

 

 

 

Auteur:
Béatrice KAZE
 @T_B_A
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique