Cameroun - Mort de Lydienne Solange Taba à Kribi: Les résultats de l’autopsie toujours attendus

Par Béatrice KAZE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 14-Aug-2020 - 14h07   5026                      
12
Taba Lydienne, tuée à fleur de l'âge archives
Des médecins légistes se sont rendus dans la cité balnéaire la semaine dernière pour procéder à l’examen post-mortem sur la dépouille de l’étudiante de 23 ans, tuée par son compagnon Franck Derlin Eyono Ebanga, le nouveau sous-préfet de l’arrondissement de la Lokoundje.

Après une reconstitution des faits sous haute surveillance policière et à l’abri des caméras le 30 juillet 2020, une équipe de spécialistes était attendue de Yaoundé pour une expertise balistique. La semaine dernière, l’enquête a évolué avec l’autopsie sur la dépouille de Lydienne Solange Taba, renseigne le quotidien Le Jour dans son édition du 14 août 2020.

Le journal, qui cite une source proche de la victime à Kribi, révèle qu’une équipe de médecins légistes a été dépêchée depuis Yaoundé pour cet examen post-mortem. La même source familiale précise que les résultats de l’autopsie réalisée restent attendus.

«Nous attendons encore que les autorités en charge nous signifient les résultats de cette autopsie. Nous n’avons aucune information de ce qui en a résulté», a confié ce membre de la famille au reporter du journal et qui croit savoir que les questions des modalités pour l’inhumation pourraient être ensuite abordées.

A propos de la  situation de Franck Derlin Eyono Ebanga, «à la famille de Lydienne Taba, les forces de l’ordre ont juste indiqué que «le sous-préfet a été placé sous très haute surveillance». Le Jour a en outre appris que le dossier ouvert au niveau de la Compagnie de gendarmerie a été transféré en haut lieu. Si une certaine information a circulé ces derniers jours parlant de la libération de l’administrateur civil, une source sécuritaire rassure qu’il demeure gardé à vue. Mais elle ne dit pas plus sur le lieu de sa détention. Une autre source suggère de regarder du côté d’Ebolowa, en attendant que le Tribunal militaire se prononce», informe le journal.

Pour rappel, Lydienne Solange Taba, jeune étudiante de 23 ans inscrite en 2ème année à l’Institut universitaire du Golfe de Guinée (Iug) à Douala, a perdu la vie après avoir reçu une balle en provenance de l’arme de Franck Derlin Eyono Ebanga, le nouveau sous-préfet de l’arrondissement de la Lokoundje dans le département de l’Océan, région du Sud.

Auteur:
Béatrice KAZE
 @T_B_A
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique