Cameroun - Plaidoyer: 16 jours pour sensibiliser et briser les violences faites aux femmes

Par Frédéric NONOS | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 26-Nov-2020 - 10h33   4418                      
0
Des femmes africaines tentant de gagner l'Europe dans un centre de détention à Guarabouli, en Libye, le 8 juillet 20 AFP/MAHMUD TURKIA
L’appel est lancé à la faveur de la 14ème campagne mondiale d’activisme contre les violences faites aux femmes, lancée du 25 novembre au 10 décembre 2020.

«Orangez le monde: financez, intervenez, prévenez, collectez !» C’est le thème qui va guider les activités de la 14ème campagne mondiale de 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes. Au Cameroun, le lancement officiel de la campagne a eu lieu le 25 novembre 2020 à l’hôtel de ville de Yaoundé sous la présidence du ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille (MINPROFF), Marie-Thérèse Abena Ondoua.

Pendant 16 jours, il sera question de sensibiliser et d’interpeller le public sur l’arrêt des violences faites aux femmes dans les dix régions du pays. D’après les Nations unies, plus de 240.000 cas de violences faites aux femmes ont été enregistrées ces 12 derniers mois. Au Cameroun, près de 60% de femmes ont subi des violences au cours des cinq dernières années. La majorité d’entre elles, estime l’ONU, subissent des violences sexuelles et psychologiques. Le recours aux tribunaux n’a pas changé la donne malgré les textes et accords signés par le Cameroun. Plusieurs femmes en meurent, déplorent les défenseurs des droits humains qui appellent aux sanctions et actions concertées pour cesser ces violences.

L’appel est donc lancé à une véritable prise de conscience en cette période de Covid-19, où  la crise s’est accompagnée d’une hausse subite des cas signalés de violences domestiques, «au moment même où différents services de justice, de santé et d’accueil sont réaffectés à la lutte contre la pandémie », constate le rapport du Secrétaire général des Nations Unies «Responsabilité partagée et solidarité mondiale : Gérer les retombées socioéconomiques de la COVID-19». La campagne des 16 jours d’activisme contre la violence basée sur le genre est un événement international qui a démarré le 25 novembre, date de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, et se termine le 10 décembre, qui marque la Journée des droits de l’homme.

Créée en 1991 par des activistes du premier Institut international pour le Leadership des femmes, sa coordination est chaque année relayée par le Centre pour le Leadership global des femmes. Son rôle est stratégique et permet à des particuliers et à des organisations du monde entier qui appellent à la prévention et à l’élimination de la violence faite aux femmes et aux filles de s’organiser pour une action mondiale de sensibilisation, de mobilisation et de partage des connaissances et des innovations.

 

Auteur:
Frédéric NONOS
 @t_b_a
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique