Cameroun - Politique: Le RDPC annule son meeting qui est à l’origine de l’escalade de la tension à Bamenda. Plusieurs morts enregistrés 

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
DOUALA - 08-Dec-2016 - 19h52   62007                      
22
Incendie à Bamenda, jeudi 8 décembre 2016 Adeline Atangana
Scène de guérilla urbaine à Bamenda ce jeudi 8 décembre 2016. De jeunes gens qui étaient opposés à la tenue en fin de matinée du «meeting de la paix» organisé par le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC), la formation politique au pouvoir, ont manifesté leur opposition en multipliant des actes de violence.

Jusqu’au moment où nous mettons cet article en ligne,  les forces de défense et de sécurité qui sont intervenues ont du mal à contenir les manifestants qui cassent et brûlent. Les affrontements entre les hommes en tenue et les frondeurs durent depuis des heures et la tension demeure extrême.

Une source en service à l’hôpital régional de Bamenda a confié au reporter de Cameroon-Info.Net que cinq victimes et une vingtaine de blessés y ont été enregistrés entre 11h et 17h30 ce jeudi 8 décembre 2016. Parmi les cinq victimes, au moins trois ont été tuées par balle, selon notre source.

Le bilan officiel de ces affrontements sanglants n’est pas encore publié par les pouvoirs publics. Compte tenu de  ce regain de violence, les pontes du RDPC ont décidé d’annuler ce meeting qui est à l’origine de l’escalade de la tension dans le chef-lieu de la Région du Nord-ouest. La rencontre des militants du RDPC était placée sous la coordination de Philemon Yang, Premier Ministre, Chef du Gouvernement et de Jean Nkuété, Secrétaire général du Comité central du parti de la flamme ardente qui voulait à travers son meeting, inviter ceux qui militent pour les causes anglophones, à abandonner les violences.

Les mouvements d’humeur et les grèves des enseignants et avocats anglophones paralysent les activités dans la ville de Bamenda depuis plusieurs semaines, malgré les propositions de sortie de crise formulées par le Gouvernement.

SUR LE MEME SUJET:


Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique