Cameroun - Récession: La SOPECAM revoit son budget à la baisse de 10,3% à cause du Coronavirus

Par Wilfried ONDOA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 01-Jul-2020 - 16h21   973                      
0
SOPECAM archives
La décision a été prise le 30 juin 2020, à l’occasion des assises de la 63ème session ordinaire et de la 35ème session extraordinaire du Conseil d’administration de la Société de Presse et d’Édition du Cameroun, tenues à Yaoundé.

La Société de Presse et d’Editions du Cameroun (SOPECAM) continue de subir la conjoncture de la crise économique imposée par la crise sanitaire actuelle. En effet, à cause du Coronavirus, cette société à capital public vient de revoir son budget à la baisse. C’était le 30 juin 2020, à l’occasion des assises de la 63ème session ordinaire et de la 35ème session extraordinaire du Conseil d’administration tenues à Yaoundé.

Le président dudit conseil d’administration, Joseph Anderson Le, a expliqué dans les colonnes du journal qu’«il fallait absolument revoir certains postes de notre budget qui a été adopté à plus de 18 milliards de FCFA en début d’année. Nous l’avons réajusté à la baisse de 10,3% parce que la conjoncture nous l’impose aujourd’hui».

D’après notre confrère, «la session ordinaire inscrite à l'ordre du jour était centrée sur l'examen et l’adoption du rapport de la Commission financière de la SOPECAM pour l’exercice 2019, ainsi que ceux du rapport financier et les comptes de l’entreprise pour le même exercice. La session extraordinaire a statué sur la distribution des publications de l’entreprise par la Société Étape II, la filialisation de la Sopecam Marketing and Communication (SMC) et le réajustement du budget 2020, entre autres».

Conscient de l’obligation des résultats de la SOPECAM, le PCA a conseillé que: «par le dialogue, nous pouvons trouver des solutions à tous nos problèmes. La communication, l'écoute, la patience, la reconnaissance et le respect mutuel sont les clés de la réussite dans le management moderne. Ils aident à bâtir des équipes fortes, conquérantes et solidaires. Et surtout, à maintenir la paix, la cohésion sociale et la concorde indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise».

Le directeur général de la SOPECAM, Marie-Claire Nnana, rapportait les affaires inscrites à l’ordre du jour. Elle était assistée du directeur général adjoint, Shey Peter Mabu.

Wilfried ONDOA

Auteur:
Wilfried ONDOA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique