Cameroun - Transport: Général Voyages instaure une fiche d’évaluation auprès de sa clientèle pour l’appréciation de ses services

Par Josiane Rose NDANGUE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 19-Jan-2018 - 17h27   4041                      
3
General Voyages Facebook
Les questions de ladite fiche sont dirigées vers entre autres le véhicule de transport, le chauffeur.

L’agence Général Voyage très souvent impliquée dans des accidents de la route souhaite changer la donne et améliorer la qualité de ses services. Notre confrère Le Jour dans son numéro du 18 janvier 2018 rapporte qu’elle vient d’instaurer une fiche d’évaluation auprès de sa clientèle. Celle-ci doit apprécier les services de l’agence de transport. Pour pouvoir le faire, General Voyage a posé dans le document des questions qui portent sur le véhicule de transport, le chauffeur, les actions menées pendant le voyage. L’agence veut par exemple savoir si lors des trajets, les chauffeurs font souvent des dépassements à risque, la vitesse à laquelle il a roulé.

Jean Paul Nogou Directeur général (DG) de la compagnie joint au téléphone par le quotidien explique que l’objectif escompté est «d’avoir une bonne visibilité sur ce que nos clients pensent de façon objective. Cette mesure nous permet de nous assurer de la bonne tenue, de la bonne conduite de nos chauffeurs sur les axes. Ces fiches sont un complément des affiches et autocollants adressés à la clientèle les exhortant à dénoncer toute action préjudiciable. Les fiches d’évaluation sont plus directes». Concernant la durée de cette action, le DG de Général Voyage indique qu’elle sera fonction des résultats.

Rappelons que le dernier accident dans lequel General Voyage a été impliqué et qui lui a valu une suspension date du 23 octobre 2017. Il est survenu sur la route Nationale N°3. Ledit accident a couté la vie à près de vingt personnes. Le Ministère des Transports (MINTRANSPORT) avait décidé de suspendre les accidents de General pour une période de 3 mois et 12 mois pour son chauffeur mis en cause. Cependant du fait des menaces de grève des opérateurs du transport, la sanction qui devait courir jusqu’au 27 novembre 2017, a finalement été levée avant cette date.      

Auteur:
Josiane Rose NDANGUE
 contact@cameroon-info.net
 @ljndangueCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique